Aller au contenu

5 règles progresser dans les Arts Martiaux ?

5-regles-pour-progresser-arts-martiaux

Que ce soit dans mes cours collectifs, particuliers ou sur internet, la même question revient tout le temps “Greg, qu'est ce que je peux faire pour progresser ?

Dans cet article, je te donne les conseils de mon expérience accumulée sur plusieurs décennies dans les arts martiaux.

Les bases d'un bon entraînement

Que tu t'entraînes en club, chez toi grâce à des vidéos ou avec des amis, il y a quelques règles de base à respecter.

Règle n°1 : la régularité

arts-martiaux-regularite

C'est ce qu'il y a de plus important ! L'entraînement DOIT être régulier pour progresser. En fonction de l'emploi du temps de chacun, cela varie mais pour assurer une bonne progression, le minimum est souvent de deux fois par semaine.

Une autre question qu'on me pose régulièrement est “combien de temps pour devenir bon ?

Différents facteurs rentrent en compte :

  • certaines personnes apprennent plus vite que d'autres
  • un élève qui s'entraîne tous les jours, progressera plus vite que celui qui s'entraîne une fois par semaine
  • avoir déjà pratiqué des arts martiaux avant peut aider

Le niveau de chacun reste toujours relatif à la personne à laquelle on fait face.

Le plus important étant de progresser par rapport à soi-même.

Règle n°2 : l'intégration au quotidien

arts-martiaux-integration-quotidien

L'implication que l'on met dans sa pratique. Celui qui fait son entraînement et n'y pense plus du tout jusqu'au prochain cours progressera moins vite que celui qui continue à s'entraîner dans sa tête plusieurs fois par jour.

Un des meilleurs moyens de progresser est d'intégrer l'art que tu pratiques dans ton quotidien. Il faut que ça fasse partie intégrante de ta vie. Cela permet de retirer la contrainte de temps ou les excuses du type :

  • je n'ai pas le temps d'aller à l'entraînement
  • il pleut
  • il fait froid
  • il fait trop chaud
  • c'est loin
  • y'a trop d'encombrements
  • problèmes de transport
  • je suis fatigué

En pratique, dans une journée, il y a toujours un moment où l'on attend quelque chose ou simplement où notre esprit est libre. Il faut profiter de ces instants pour répéter mentalement un exercice, une technique,…

arts-martiaux-au-bureau

Dans le métro ? Essaye de te rappeler ce que tu as fait au cours précédent !

Il y a aussi des moments où l'on est seul, parfois très brefs, parfois plus longs. Tu peux profiter de ces moments là pour répéter quelques mouvements.

Tu te diriges vers les toilettes, tu passes dans un couloir à l'abri des regards ? Une série de coups de poings !

Règle n°3 : ne pas brûler les étapes

arts-martiaux-bruler-etapes

Quand on débute, on a hâte de réussir à faire des techniques avancées, des enchaînements complexes. Pour beaucoup, c'est synonyme d'un certain niveau, d'un accomplissement mais attention, c'est trompeur et beaucoup tombent dans ce piège.

Le plus important dans les arts martiaux, ce sont les bases. Comme les fondations d'une maison, c'est ce qui fera ta solidité et ta valeur dans l'adversité.

Tout le monde ne partagera pas mon point de vue mais pour moi, les techniques avancées sont là plus pour améliorer la dextérité du pratiquant que pour être appliquées en combat.

Lors d'une confrontation, seules les techniques les plus simples seront efficaces.

Celui qui ne répète pas constamment ces techniques ne sera pas à même de les utiliser en situation réelle.

Même quand la technique est acquise au bout de plusieurs années de pratique, si l'on ne fait pas attention, que l'on ne maintient pas ses réflexes affûtés sur des choses simples, on devient inefficace.

Si l'on s'est entraîné uniquement sur des techniques complexes depuis des années, c'est ce qui sortira en cas de besoin sauf que le risque que ça ne fonctionne pas est grand par manque de simplicité.

Bien sûr, tout n'est pas qu'efficacité et capacité à se défendre, sinon le plus sûr est de se procurer une arme !

Au début, on peut pratiquer un art martial pour apprendre à se défendre mais celui qui continue pendant des années le fait pour le plaisir, la passion de son art.

Un de mes anciens élèves vient me voir un jour avant un cours et me dit

  • Greg, j'ai l'impression de ne plus apprendre de nouvelles techniques depuis un certain temps, j'ai l'impression d'avoir fait le tour
  • ça fait plusieurs années que tu t'entraînes maintenant et tu es plus dans le perfectionnement que l'apprentissage” je réponds
  • oui mais s'il n'y a plus d'autres techniques, je n'ai plus rien à apprendre et c'est peut être mieux que je commence un nouvel art martial ?
  • “c‘est à toi de voir si tu prends du plaisir à simplement pratiquer et chercher à te perfectionner, on n'a jamais finit d'améliorer sa vitesse, sa puissance, sa précision ! Regarde, le Tennis par exemple possède trois coups de base (coup droit, revers et service) et pourtant nombreux sont ceux qui jouent pendant plusieurs décennies. Ils continuent pour le plaisir !

Le plus marrant dans cette histoire est que ce même soir, pendant le cours, je lui ai fait remarqué qu'il commettait des erreurs sur la plus basique des techniques en Wing Chun, le Pak Sao.

Pour résumer, pour ceux qui ne savent pas quoi faire chez eux comme entraînement, révisez les bases :

  • positions
  • déplacements
  • coups de poings
  • techniques de base

Atteindre l'excellence

arts-martiaux-excellence

Je rencontre souvent des personnes ayant pratiqué 2 ans de ceci puis 3 ans de cela. Il est par contre bien plus rare de croiser quelqu'un qui a pratiqué 5, 7, 15 ans voire plus d'un même art martial.

Pourquoi ? Est-ce une erreur de pratiquer longtemps un même art martial ?

Règle n°4 : ne pas être accros aux progrès

Pour un débutant, tout est nouveau, il a tout à apprendre et pour peu qu'il suive bien les 3 règles précédentes, il va progresser vite. C'est au bout de 2 ou 3 ans que les choses se compliquent un peu.

La progression ralentit considérablement, parfois on a même l'impression de ne plus progresser du tout. Il faut savoir que l'apprentissage d'un art martial n'est pas linéaire, il est constitué d'une progression rapide suivie d'une stagnation ou plateau qui intervient après 2 ou 3 ans de pratique.

C'est à ce moment là que je vois beaucoup de personnes changer de style ou même se diriger vers un sport complètement différent.

Tout est facile de nos jours, on a perdu le goût de l'effort, on cherche à éviter les difficultés, à se faciliter la vie le plus possible.

J'ai remarqué un point commun parmi ceux qui passent ce premier cap difficile des 2/3 ans, la force de caractère !

Car c'est bien de ça qu'il s'agit, quand on commence à ne plus progresser, que ça devient difficile et qu'on décide de changer, c'est un moyen de contourner un obstacle pour éviter d'être mis en difficulté. C'est un trait de caractère qu'on retrouvera dans d'autres domaines après :

  • travail
  • amour
  • amitié

À toi de choisir quel type de personne tu veux être dans la vie, celui qui affronte ses problèmes ou celui qui les contourne, les fuit.

De plus, sur un plan purement martial, la compréhension d'un art ne sera pas du tout la même au bout de 20 ans de pratique versus 3 !

Attention, je ne dis pas de consacrer toute sa vie à un seul art martial. Moi-même, après 7 ans de Wing Chun intensif, j'ai commencé à m'entraîner dans d'autres styles mais sans jamais arrêter le Wing Chun.

Mon conseil est de rester curieux, apprendre de nouvelles choses, c'est stimulant, enrichissant, inspirant aussi, mais garder une base, ses racines dans un art me semble important.

Règle n°5 : savoir s'entraîner seul

arts-martiaux-entrainement-seul

Complémentaire avec la règle n°3, un bon moyen de continuellement travailler les bases est de s'entraîner seul.

Un professeur ne peut pas se cantonner uniquement aux bases dans ses cours. Ce sera donc à l'élève de compléter son entraînement.

Bien sûr, le débutant se retrouve vite à court d'idées mais il existe des solutions.

Dans les arts martiaux, nous avons la chance d'avoir les formes, appelées différemment en fonction du style :

  • Kata
  • Tao
  • Poomse
  • Lanka

Les formes représentent un excellent moyen de s'entraîner par soi-même. Attention à ne pas prendre de mauvaises habitudes si tu ne les connais pas bien.

Le meilleur moyen de mettre toutes les chances de son côté est de les avoir en vidéo.

Depuis des années, je crois fermement à l'apprentissage par vidéo. J'ai moi-même appris énormément de choses par vidéo.

À mes débuts, les vidéos étaient assez rares et difficiles à trouver. Le format de référence était le livre. Malheureusement, même avec beaucoup de photos, ce n'est pas très efficace comme méthode d'apprentissage. Ce n'est pas faute d'avoir essayé !

Je me rappelle les premières K7 VHS que j'ai vu, beaucoup de Maîtres asiatiques n'avaient pas toujours le goût de la pédagogie et leurs vidéos ressemblaient plus à une démo qu'un tuto.

Pas évident de progresser non plus dans ces cas là.

Aujourd'hui, avec Internet, on a accès à une qualité et une quantité de savoir sans précédent.

Fort de mon expérience dans l'enseignement et poussé par ma passion de transmettre avec la meilleure pédagogie possible, j'ai décidé depuis quelques années de proposer des vidéos gratuites d'apprentissage sur Youtube et payantes sur Greggot.com.

C'est un franc succès, et je tiens à profiter de cette occasion pour remercier tous ceux qui m'ont fait confiance et me poussent à continuer.

Sur Youtube, ma chaîne Greggot TV comptabilise plus de 8 millions de vues au moment où j'écris cet article.

Ma boutique Greggot a reçu plus de 1000 commandes.

Ce succès n'est pas un hasard.

Même en cours avec un prof, on ne peut pas lui demander de remontrer la même technique 100 fois alors qu'en vidéo, on peut se repasser un passage autant de fois que nécessaire.

En plus, avec une vidéo, c'est comme avoir un prof à sa disposition 24h/24h et 7j/7j. On peut la consulter quand on veut !

En cours, certains se laissent distraire plus facilement par ce qui se passe autour, l'esprit vagabonde.

En vidéo, si ça arrive, on revient en arrière. C'est plus facile que de venir dire à son prof “tu peux me remontrer, je n'écoutais rien du tout pendant tes explications“.

Un cadeau pour te remercier

Pour te remercier d'avoir lu ce long article jusqu'au bout, voici un bon de réduction de 10% sur les vidéos en vente dans ma boutique :

meilleur-lecteur

Si tu es intéressé par le Wing Chun et que tu veux apprendre à distance ce style passionnant ou compléter les cours que tu suis, j'ai plusieurs vidéos qui pourront t'aider.


Wing Chun Siu Lim Tao

Siu Lim Tao, le premier Tao du Wing Chun, idéal pour débuter.

Tu découvriras également les applications techniques du tao qui te donneront des bases solides en Wing Chun.


ACHETER


Apprendre-Wing-Chun-Chum-Kil

Chum Kil, le deuxième Tao du Wing Chun. Idéal pour continuer à progresser après avoir bien travaillé Siu Lim Tao.

Les applications techniques sont plus avancées également.


ACHETER


Wing-Chun-Bong-Sao-Serie-Sidebar

Une série de 10 vidéos consacré à Bong Sao, le “bras ailé”.

Une technique très utile en Wing Chun qui n'aura plus de secret pour toi après avoir travaillé cette série.


ACHETER

Si tu es pratiquant de sports de combat, tu as aussi des solutions pour travailler seul :

  • le shadow boxing
  • le sac de frappe

Avec le shadow, on peut travailleur sur :

  • sa technique
  • son relâchement
  • sa fluidité
  • son cardio
  • sa vitesse
  • ses enchaînements

Comme au Shadow, au sac de frappe, on peut travailler sur :

  • sa technique
  • sa vitesse
  • sa puissance
  • son cardio
  • sa précision

Regarde les vidéos ci-dessous, elles pourront vraiment t'aider à progresser :


Apprendre-Boxer-Comme-Un-Pro

Tu vas apprendre étape par étape toutes les bases nécessaires de la Boxe Anglaise pour boxer comme un vrai pro !


ACHETER



Tu vas apprendre les 4 Piliers, ma méthode pour devenir un meilleur combattant grâce à des enchaînements pieds poings fluides et efficaces.


ACHETER


Programme-Sac-de-Frappe-ALPHA-Sidebar

Tu as un sac de frappe à ta disposition et tu l’adores mais tu tournes un peu en rond dans ton entraînement.

Ce programme est pour toi !


ACHETER

Laisse-moi un commentaire pour me dire ce que tu as pensé de ces 5 règles.

As-tu d'autres règles que tu aimerais ajouter ?

Si tu as apprécié l'article, pense à le partager sur les réseaux sociaux !

Rejoins ma newsletter privée !

Découvre nos programmes phares, la bonne manière de commencer sans prise de tête !

Développe le jeu de jambes dont tu as toujours rêvé en un temps record. Programme sans matériel et accessible pour tous les niveaux.

Développe une belle boxe, technique et efficace, travail un physique athlétique avec une coordination au top, et  des conseils nutrition.

Le programme au sac de frappe qui fait VRAIMENT du bien. Tout pour se défouler et se sentir bien facilement et rapidement.

8 commentaires sur “5 règles progresser dans les Arts Martiaux ?”

  1. Avatar
    Jean-Noël Blanchette

    J’ajouterais une 6e règle: La recherche spirituelle.
    Pour atteindre un haut niveau de perception en art martial, la recherche spirituelle est un élément important. Il y a deux types de perception, shingan et kokoro qui dépassent celles de la vue, du toucher, de l’ouie… C’est ce que j’ai découvert lors de mes études doctorales qui portaient sur la dimension spirituelle des arts martiaux japonais.

  2. Avatar

    je pense aussi qu’il faut avoir aussi l’esprit de warrior avec ces 5 conditions.Avec l’esprit de poule mouillée un 10 dan ne compte pas

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Rejoins ma newsletter privée !

0
    0
    Ton Panier
    Ton panier est vide