Aller au contenu

AMÉLIORER SES COUPS DE PIEDS PAR LA PENSÉE AVEC AURÉLIEN DUARTE

Table des matières

Dans cette vidéo, Aurélien Duarte, 7 fois champion du monde va utiliser une approche peu connue grâce à ses talents de Coach Mental pour apprendre à Chinoir de la chaîne Rikaans un middle kick en moins de 20 minutes.

Chinoir n'a jamais donné de coups de pied de sa vie. Va t'il réussir?

Pour suivre Aurélien Duarte:

https://www.facebook.com/UnTempsPourToi/
https://www.facebook.com/aurelien.duarte

La chaîne de Rikaans.

Si t'as aimé, laisse-moi un commentaire et PENSE à PARTAGER 😉

Et comme je dis toujours : “Celui qui croit savoir n’apprend plus”, alors garde l’esprit ouvert !

Progresser-Visite-Boutique-Greggot

Transcript pour ceux qui aiment lire

Est-ce que tu sais comment améliorer tes coups de pieds par la pensée ?

 

Salut bienvenue sur Greggot.com, je suis accompagné aujourd'hui de Aurelien Duarte, grand champion de boxe pieds et poings français, également coach mental et consultant sur la chaîne l’équipe, on a aussi Chinoir de la chaîne Rikaans, qui aujourd’hui va jouer le cobaye, pourquoi ? Parce que on a décidé de faire découvrir la méthode d’Aurélien qui est surtout sur les blocages mentaux qu’on va avoir sur l'apprentissage d’un nouveau mouvement, donc Chinoir il fait de la boxe Anglaise, il a jamais mis de coup de pied et aujourd’hui on va lui apprendre, surtout toi, tu va lui apprendre à faire un middle-kick : un coup de pied circulaire niveau moyen !
-C’est ça !

-On est parti !

 

Avant de commencer, si tu es passionné comme nous de sport de combat et d’arts martiaux, pense à t’abonner à la chaîne si c’est pas déjà fait.

 

Merci c’est sympa d’être avec nous sur la chaîne de Greggot, on va aller voir Chinoir…

Alors ce que j’aimerais c’est que pendant cette vidéo tu l’observes sans poser de question.
Et à la fin dans le descriptif on te mettra les différentes phases, je vais utiliser plein de méthodes, plein d’outils qui permettent d’ouvrir, de mettre en confiance, de rassurer l’élève et d’enlever tous ses blocages. Les pensées créent des blocages dans le corps, ces pensées rigides créent des tensions dans le corps, donc on va les voir en douceur, comment débloquer ces jambes, avec les croyances limitantes que Chinoir peut avoir sur sa souplesse. Tu dois penser que tu n’es pas souple, que tu es raide, que tu en as jamais fait, et tout ça, quand tu penses tout ça, cela te met dans quel état ?

 

-Là je sens le blocage là déjà,

-Voilà, là merci de ta sincérité, merci franchement jouez le jeu, vous avez vu sa position, il y a les bras qui se ferment, il a envie de bien faire, c’est un professeur et le simple fait de se connecter à ce qui croit ne pas faire bien, cela le met dans une position interne de manque et il est forcément moins bien.
Donc là première chose, est ce que tu as envie de faire ce mouvement, est ce que tu as envie de faire ce middle-kick ?

 

-Ouais

-Ouais ou oui ?

-Ouais, ouais on va faire ça !

-C’est important de calibrer ça aussi, car s’il n’a pas envie, aucune de mes techniques ne pourraient être suffisante. Donc l’important, sur une échelle de 0 à 10 à combien tu as envie de faire ce coup de pied ? 0 : tu n’as pas du tout envie, 1,2 : tu nous le fait pour nous faire plaisir, et au dessus il y a vraiment quelque chose pour toi…

-On va dire 6

-Yes ! 6 c’est suffisant pour aujourd’hui ?

 

-Ouais on va voir ça !

 

-Ok je te remercie !

Ce qu’on va commencer par faire, c’est un petit exercice classique de contraction musculaire, qui va permettre de détendre rappelez vous qu’on est une génération de stressée, c’est plus habituel pour nous d’être tendu que d’être relâché. Donc le secret pour gagner de la détente, on va contracter un peu les muscles, notamment les muscles que l’on va contracter aujourd’hui, pour créer de l’espace, virer les stress, les tensions, et une fois que le muscle aura enlever cet excès d’énergie toxique, il va récupéré de la fluidité, de la distance et de la souplesse.

-C’est ok pour toi ? Bah je t’invite à t’allonger sur le dos si tu veux bien !

 

Et là c’est aussi des phases, où cela parait insignifiant mais c’est très important, chaque chose nouvelle invoque chez l’élève une situation de stress, alors que l’on est en famille que tout va bien se passer, faut être très doux en tant que professeur quand tu amène une nouveauté, ce n’est pas parce que c’est acquis pour toi, que ça l’est pour l’autre.
Rappelez vous à chaque fois que l’élève est débutant.

 

-Donc je t’invite à mettre les bras le long du corps, tranquillement, à te sentir posé, à te détendre…

 

Souvent quand on arrive à la salle, il y a l’envie de bien faire, l’envie de réussir, l’envie de plaire au professeur, et c’est tout ça qui met une pression, le plus important c’est de participer et de jouer.

 

-Je te propose de garder les yeux ouverts, pour être complètement conscient et juste ici ce que tu vas faire c’est des petites contractions, inspire généreusement, bloque ta respiration, et viens monter tes épaules très haut pour contracter pour contracter tes trapèzes comme sur des shrugs, voilà concentre des biceps en même temps, vas y serre serre très très fort, n’ai pas peur ! Encore, encore, encore ! Et relâche tout, pose les bras et détend complètement tes épaules, relâche le muscle, super !

Encore une fois, inspire généreusement, respire, respire, respire, bloque en confiance, monte les épaules, contracte les biceps et décolle la tête et les épaules pour serrer les abdos, vas-y serre tout, débarrasse toi des stress et des tensions, vas-y serre fort, inspire pour serrer très fort, et relâche tout lourdement et sens la détente, sans comprendre, sans chercher à identifier, juste ressens qui à des choses qui ont changé dans ton corps…

Est ce que par rapport au début de l’exercice tu sens quelque chose de plus ou de moins ?

 

-Je sens qu’il y a du sang, je sens qu’il y a eu contraction

 

-Ok donc on va faire la même chose sur le bas du corps si tu veux bien,

Là je te propose d’inspirer généreusement, bloque en confiance et serre les cuisses, voilà et les mollets aussi, imagine tu montes sur la pointe des pieds, voilà les pieds vers l’avant, serre très fort le bassin, serre les fesses, serre tout ça, aie confiance, desserre le visage et tout ça !

Relâche ! Pose toi lourdement, relâche les jambes complètement, ancre toi au sol…

 

C’est important si je le fais demander ce qui à de plus ou de moins, c’est pour que lui même calibre et qu’il puisse se rencontrer de l’amélioration qu’il a obtenu, parce que mon avis extérieur il est bien moins important que le sien.

 

On va faire la même chose avec les jambes encore une fois…

 

-Juste une petite question, donc là c’est autant une préparation un petit peu à l’effort pour activer les muscles qu’un processus pour activer le relâchement chez l’autre ?

 

-C’est ça Greg, il y a un double effet, le premier effet, c’est que la contraction va derrière générer bien sûr la détente, et aussi le fait de contracter, donc le fait de faire du gainage cela créer de la chaleur et c’est une forme de chauffement…

 

-Tu lui fais prendre conscience ce que c’est une contraction et ce que c’est le relâchement,

 

-Voilà je lui fait comprendre les 2 phases comme ça il pourra choisir de travailler dans la contraction ou dans le relâchement

 

-Cela fait une sorte un peu d’ancrage, cela veut dire que l’on est à l'écoute de son corps et de ce qui se passe.

 

-C’est ça, souvent quand vous arrivez à l’entrainement, vous êtes motivé, vous êtes super conscient mais vous avez passé la journée au boulot.On a passer sa journée 90% dans sa tête, et l’énergie elle est très concentrée là haut, on ne sait pas comment est le corps, donc cela permet de se détendre, d’ancrer le corps, d’être conscient de tout le corps et de mettre son intelligence et les données que l’on va avoir au service du corps, on a un corps plus relaxé, plus disponible.

 

-Encore une fois tu veux bien ?

Inspire généreusement ! Nourris toi plus que d’habitude et vas-y serre les fesses, serre les cuisses très très fort, voilà contracte tout, imagine que tu serres fort, plus tu serres, plus tu te libèreras des tensions, vas-y serre, serre, serre et relâche tout !

Vous voyez les jambes qui tombent, il y a un signe de détente, on va contraindre le corps.
J’ai fais ça pendant longtemps et ça marche. On va dire au corps, voilà on te met en condition, pour que derrière tu donnes le résultat qu’on veut atteindre

 

-Ok ! Qu’est ce que tu sens comme différence dans ton corps par rapport à toute à l’heure ?

 

-Ouais, pareil, je sens que j’ai contracté, je sens que j’ai fait un effort

 

-Et le résultat de ça dans les jambes, tu sens que c’est plutôt tendu ? Décontracté ?

 

-C’est tendu au niveau de là, après ouais, le reste est détendu

 

-Voilà ça donne un signe il y a pas de bonne ou mauvaise réponse, là il nous dit, peut être que tu a fait des cuisses récemment et que tu as besoins d’un étirement sur le quadris et que le reste est décontracté, c’est pour ça qu’il n’y a pas de mauvaise réponse, si pendant la contraction tu as des crampes, c’est pas mal, c’est signe que wouaw tu es sujet à la contraction, il faut que tu t’étires beaucoup.

 

-Super, je te propose de t’étirer, voilà, comme après une petite sieste où tu te dis aller ! C’est l’heure de l’entrainement ! Tu peux regarder à gauche, à droite, yes, garder ce beau sourire sur ce visage et te lever tranquillement.

 

-On dit souvent que pour reprendre le relâchement, il faut d’abord comprendre ce que c’est là contraction, donc là c’est un petit peu ce processus là, c’est à dire que tu fait ressentir ce que c’est une contraction maximale pour mieux ressentir le relâchement après.

 

-C’est exactement ça, pour trouver le rôle d’équilibre, faut passer par les extrêmes donc souvent la contraction à 30% on peut la tenir longtemps, la contraction à 100% c’est comme un maxi, il y a une limite, et cet effort intense, va générer une détente toute aussi intense,
c’est la lois de réciprocité.

 

-Ce que je te propose maintenant, on va refaire ce petit questionnaire, tu te souvient, qui est juste bienveillant. Est ce que toi ? Tu as un blocage au niveau des jambes ? Est ce que tu as déjà pratiqué les arts martiaux ?

 

-Non, non, tout ce qui est pieds poings je n’ai jamais fait.

 

-Si tu devais calibrer toi même ta souplesse, tu l’évaluerais à combien sur une échelle de 0 à 10 ? Quelqu’un qui est très souple, 10/10 et quelqu’un qui n’est pas souple du tout 0/10

 

-Euh.. 6…peut-être 5 même

 

-Merci, je te remercie, vous voyez ça c’est très important c’est la sincérité, c’est pas évident ce qui fait, c’est très très dur, parce qu’on a été élevé, c’est toujours l'extérieur qui met la note, le professeur, s’auto évaluer c’est super difficile mais c’est la base. Maintenant on sait d’où tu pars.
Maintenant, ta capacité à mettre ce coup de pied ?

 

-Cela dépend à quel niveau aussi ?

 

-On va le faire au niveau médian, circulaire là ici.

 

-Là, ouais, c’est la limite

 

-Donc tu t’évalues à combien pour faire ça ?

 

-Peut-être 7?

 

-7 ? Voilà déjà il y a un fort niveau de confiance, vous voyez c’est intéressant, c’est un professeur, c’est quelqu’un qui apprend, qui a appris des nouvelles choses, et donc vous avez vu comment la jambe elle monte ?

Donc le plus important ce qu’on va faire maintenant, c’est de changer cet ancrage, c’est un truc qui peut être vraiment important, et donc je te propose de relâcher tes bras, tu peux fermer les yeux, donc l’idée elle est très, très simple, c’est de connecter un moment avec l’élève.
Essaye de te rappeler un moment où tu as shooté dans un ballon, un moment où tu as fait du foot, un ciseaux acrobatique. Tu as joué au foot plus jeune ?

 

-Ouais, ouais

 

-T’as un souvenir ? tu peux essayer de voir une image ? Un moment où tu faisais un coup de pied, peut-être un peu plus haut ? Ou même tu as mis le pied près du visage d’un copain et il t’a engueulé parce que tu avais le pied trop haut, tu aurais un souvenir comme ça ?

 

-Ouais,ouais

 

-C’était quand ?

 

-J’avais peut-être 11 ans…

 

-11 ans par là ouais, tu peux laisser revenir l’endroit où tu étais ? C’était à la citée ? Au terrain ? c’était où ? Laisse revenir les images, et vois toi jouer, vas-y laisse revenir les souvenirs, accueille les bon souvenirs, vois tous tes potes, vois toi en train de jouer et vois cette aisance dans les jambes, tu dribblais, tu faisais des crochets, voilà, tu pouvais faire des ciseaux, ok et sans ça dans ton corps, sans poser de question, c’est pas important d’y croire, juste de te souvenir, ouais, qu'est ce que ça fait dans ton corps se souvenir là, est ce que ça apport un peu de bonheur, un peu de joie, de bonne énergie

 

-Un peu de nostalgie…

 

-De nostalgie plutôt joyeuse ou plutôt triste ?

 

-Joyeuse

 

-Et il y a un peu les 2 des fois, quand on était petit ce n’était pas toujours facile. Tu veux bien rester sur les souvenirs agréable ? Vous avez vu c’est pas évident, je te remercie pour ta sincérité, je te propose d’ouvrir les yeux, fait un tour sur toi même, ça c’est important pour revenir à sois même.

Comment tu te sens ?

 

-Très bien !

 

-Génial !

 

-Greg je te propose de prendre le bouclier.

J’aime vraiment vous partager les choses efficaces, si le souvenir du malheur c’est aussi le malheur, pense à ton ex ! Pense à tes dernières dettes ! Il est pas là mais tu le sens dans ton corps, sa simple pensée créer une tension, bah ça marche aussi pour les bons souvenirs. Tu as peut-être vu des visages de copains d’enfance, et là ça connecte direct le corps à ça, c’est bien plus puissant que vous ne pensez le simple souvenir.

 

-Je t’invite à te mettre en position, avec quelle jambe tu va faire le circulaire ?

 

-Droitier

 

-Ok vas-y greg place ton bouclier !

 

-Au pire on peux tester avec la jambe gauche ? ah ah

 

-Non, non, non

 

-Je te propose de te mettre en garde, prend un appui qui est important dans ta boxe anglaise, met toi dans ta garde à toi, tu saisies ? Comme si tu allais boxer en anglaise.
Voilà qu’on fasse dans tes appuies à toi.
Super vas-y fait le premiere mouvement comme tu le sens ! Yes super, vas-y continue !

Tranquillement c’est exactement ça ! Yes ! Super ! Allez, ok ?

Essaie d’imaginer maintenant quand tu joue au foot, t’imagine là on te fait le centre, d’accord, je suis là, on te fait le centre et tu fais une reprise de volée, tout simplement.

 

-Vous avez senti plus d’aisance là ? Vas-y connecte toi là ! Super !

 

-Vous avez vu déjà ce qu’on peut voir ?

Il y a de l’équilibre, il y a une percussion qui est franche, et il y a une confiance et de la stabilité, alors qu’en boxe anglaise vous êtes très souvent sur 2 pieds.
Le fait que je lui ai rappelé s’il a fait une reprise de volée, à un moment donné il s’est retrouvé sur un pied et c’était marrant. Donc le souvenir d’être sur un pied ce n’est plus un trauma du biped, ah j’ai l’ancrage, je ne suis pas bien quand je suis sur un pied, le fait de le connecter à une fois dans ma vie j’était sur un pied, là il est tout de suite bien sur un pied !

Et je vous assure que c’est tellement fin qu’il aurait fallu que je fasse une séance classique pour pouvoir comparer, ça faut vraiment le vivre.

 

-C’est pas la même attitude de boxe que quand tu vois la balle arriver.

 

-Qu’est ce que tu as changé dans l’attitude alors ?

 

-Je pense que c’est au niveau de l’appui avant, plus sur la pointe de pied alors que quand je suis en mode boxe j’ai plus les pieds ancrés.

 

-D’accord, encore un truc encore important en boxe anglaise souvent ils sont bien ancrés sur les appuis ici, donc lui, la connotation sportive à son milieu boxe, cela à créé l’ancrage, alors que la connotation au footballeur, ça lui a créé un pivot. Autant le créer à ce qui marche avec lui, ça c’est une particularité pour les profs, essayez de voir si quelqu’un vient de l’équitation,du sambo, du judo, de voir des mots qui vont lui parler à lui et là on rentre en lien directement donc garde cette rotation. Yes super !

 

-Je te propose maintenant d’être positionné complètement à l’arrêt, avec un petit peu ta garde comme si tu allais boxer. Ok et viens desserrer ta machoire. Je te propose d’accompagner ce geste avec un expiration, c’est bon pour toi ? Donc tu inspires et tu lâche le coup de pied avec un souffle ! Super, vas-y, laisse toi surprendre ! Vas-y souffle le !

Super Chinoir, yes, génial ! Encore une fois ! Yes super !

 

-Il y a plus de puissance

 

-Qu’est ce qu’on a changé ?

 

-Vous avez vu le geste qu’il fait de lui même, vous garderez ça en son ! L’inspiration, contracte c’est naturel, la retenue, l’apnée contracte le muscle et tu peux le faire avec une contraction, le muscle se détend avec l’expiré, il a vu de lui même, et le geste, on à des gestes des fois, ah.. ça m’a stressé, on a des gestes vers nous qu’on tient, et là tu as eu un geste d’expression, de partage, ouh.. l’expire relâche.

 

-Vous avez vu en quelque temps, cela fait combien de temps que l’on est ensemble ?

Il y a de l’équilibre, il y a de la percussion…

 

-Je te propose maintenant, on va utiliser une autre chose qui est super forte, c’est l’imagerie mentale, le souvenir, on à tous des models .
Est ce que dans les combattants, or boxe anglaise, tu as kiffé Bruce Lee, Van damme, ou des boxeurs actuels ?

 

-Ouais, Bruce Lee

 

-Tu peux te mettre en position comme il se mettrait Bruce Lee, lui ?

Vas-y mets toi en position ! On est des Youtuber ou pas ?

Essaie de l’imaginer en face de toi là, posé, voilà, dans la sensation, dans les mouvements, et tu lâche le mouvement comme Bruce Lee le ferait, comme tu l’as vu faire.

Ouais ! Tu as vu, il l’a fait fouetter façon Bruce Lee…

Et imagine maintenant c’est Bruce Lee qui rentre un middle !

Ça part comme Bruce lee… Eh ! Tu as senti ?

Et Maintenant, tu sais quoi ? Tu vas enlever cette peur de réussir , et tu vas traverser le bouclier, tu peux réussir très rapidement ! Fais comme si tu avais complètement confiance !

Allez fais toi plaisir ! Vas-y continue ! Regarde les yeux tu es en train de boxer Abdul Jabbar ! Tu es en train de boxer Kareem là ! Il faut que tu le monte le coup de pied, souffle !
Bravo ! Important de toujours célébrer même une petite réussite ! Merci Greg, merci ! Alors comment tu te sens ? Comment tu le trouve ton coup de pied ?

 

-Ouais pas mal !

 

-Tu sais il y avait une émission qui était marrante, c’était…il jouait avec les mots : pas mal c’est en 2 mots, si tu le résume en 1 mot cela donne quoi pas mal ?

 

-Il y a mal aussi…

 

-Si tu le résume en 1 mot.. ça donne : bien ! Vous avez vu comme c’est pas évident, je vous parlez de ce vocabulaire qu’on a de la négativité, on dit c’est pas mal, pourquoi on dit pas c’est bien ? Tu vois ? C’est bien !

On doit s’autoriser à être fier de soi, greg tu peux nous faire un retour sur ce que tu as vu ? Et sur ce que tu as ressenti ?

 

-Ouais, bah j’ai senti qu’au fur et à mesure il y avait plus de puissance et moins d’hésitation dans le mouvement, on sentait qu’il y avait un petit peu au départ d'appréhension à l’envoyer, et puis là au fur et à mesure tu t’es lâché et cela s’est ressenti dans l’impact.

 

-Bah vous voyez c’est vraiment court, et c’était pour te montrer que bien sûr la technique c’est important, bien sûr on va travailler sur la rotation, sur le gainage, mais vous avez vu la représentation, l’idée qu’il a de lui même ! Le model dont il s’inspire, le visible dépend de l’invisible. Aujourd’hui je parle, comme j’adorais Anthony Robbins comme speaker ou David Laroche tout comme j’adorais Mohammed Ali, je les ai copié. A l’époque ou j’étais basketteur je kiffais Michael Jordan et d’autre joueur et je les ai copié, donc l’idée c’est de se reconnecter à qu’est ce que ça représente pour moi ce coup de pied, donc mon histoire à moi, à moi ça me fait kiffer, pour quoi je veux le faire ? Et de retrouver tout ces points d’appuis, ça met le corps dans une disposition de disponibilité qui va faire que les informations techniques elles vont rentrées tranquille quoi !

 

-Et donc toi tu commencerais plutôt par une démarche comme ça pour quelqu’un qui a jamais fait ? Ou un petit peu quand même d’explications techniques du mouvement. A quel moment la technique précise tu va essayer de la transmettre.

 

-C’est super intéressant comme question, je vais essayer de capter aussi comment fonctionne la personne. Tu sais j’ai travaillé longtemps dans un atelier avec beaucoup de gens qui bossaient dans les bureaux, c’était très protocolaire, donc eux je savais qu’ils avaient besoin d’information, donc j’arrivais avec : c’est un coup de pied circulaire, c’est à telle hauteur, à 90° degrés. Je nourrissais leur partie qui était très mental.
Et toi j’ai senti on avait plus un feeling de voilà on est un peu du même quartier, un peu le même mouvement donc ça peut être intéressant de voir les deux sont complémentaires.
Bah je vous invite à respirer l’élève. Par exemple moi, sur une nouvelle technique si tu me donne 3 informations, tu me perds, moi faut que ça soit fun, quand je te vois le faire faut que ça claque, faut que tu me dises c’est marrant…C’est par quoi je vais intéresser l’autre, et donc l’information technique elle peut servir à quelqu’un qui est très dans la tête et ça va le rassurer, parce que le fait d’avoir des données il va pouvoir s’accrocher et l’autre facette de ça, c’est plus on va donner au mental, plus on va nourrir le mental, mais vous savez que le mental c’est lui aussi qui nourrit le stress. Donc ça peut être parfois paradoxal aussi, quelqu’un qui est très dans la tête, je vais le mettre immédiatement dans le corps ! Fais ! Joue ! Quand ça sonnait à la récréation, on jouait, on ne s'échauffait pas, on se faisait pas des jongles avant le match de foot, et le fait d’avoir envie ça conditionne le corps

 

-Donc toi tu as plutôt tendance à essayer de retirer les blocages et de donner une certaine aisance et confiance et ensuite affiner le mouvement !

 

-C’est exactement ça ! Je vous rappelle que chacun quand il arrive à la salle, il arrive avec son background de la journée, le patron relou, les transports, le truc…peut être c’est très intime, mais les élèves quand il arrive chez toi combien il gagne par mois ? Est ce que leur vie amoureuse ça va ? Tu sais il arrive avec le sourire c’est normal et dedans c’est tout tendu, donc des fois les rassurés, faire dire un mot à chacun, pourquoi vous êtes content d’être là, qu’est ce que vous avez envie d’apprendre aujourd’hui, juste le fait de prendre la parole dans un groupe ou je me sens, il y a pas de rivalité, c’est plus comme au boulot ou à l’école on est tout les mêmes, et là ça créer un cadre de bienveillance, ah je sens que si je rate je vais être bien accueilli, si cela ne marche pas, les autres vont m’aimer quand même.
Diabaté il en parlait, la fleur à haute tension on avait ça, on se charbonnait, mais on était toujours les premiers à se faire des blagues, se faire des cadeaux, à se dépanner de choses et à créer dans les vestiaires :ouais les mecs ça va être dur après là, faut qu’on soit bien entre nous, faut qu’on soit solide.

Donc vous voyez c’est des choses impalpables, vous avez vu comme tu as levé le bouclier, les résultats sont là très rapidement et c’est ça aussi qui va peut-être choquer votre psyché, parce qu’on vous a dit : il faut du temps pour apprendre…c’est une conception.

Il faut une disponibilité et après faut maitriser de la répétition, mais ça chamboule le fait faut que je rame pour y arriver, faut que je fasse des étirements, non, il faut que je sois détendu, disponible, motivé il faut que le professeur et un regard constamment bienveillant, positif, encourageant. Et vous avez vu que j’essai de remarquer au maximum ses qualitées, il les a arrêté de lui même, parce que de lui même il s’est rendu compte, je fouette, je pose, au c’est chiant, et au bout du 3eme il a fouetté et s’est rendu de lui même. J’ai pas mis l’attention sur ce qui allait pas, j’ai mis que l’attention sur ce qui allait, ça a généré chez lui plus de confiance et donc il a épuré lui même son mouvement

 

-Il s’était établi comme moi une sorte de limite puis au final tu as été capable de mettre un coup de pied au moins à la tête.

 

-Et vous avez vu comment c’est intéressant et comment s’est arrivé ? Et je lui ai pas dit ! J’ai vu qu’il était en confiance, je suis passé derrière et j’ai dit : Greg monte…Et de lui même, comme il aime jouer, que c’était intéressant il l’a fait !

Donc en gros, le professeur a un rôle prépondérant, permettre à l’élève de faire émerger ses qualités avec l’art de la question comme tu le fait très bien, avec le regard constamment positif sur les points positifs, ne pas écouter certaine chose, donc intéressé vous à la PNL, l’hypnose, toute ces pratiques qui permettent hors entrainement de se sentir bien le plus souvent possible.

 

-Pour résumer, on se limite nous même par nos croyance qu’on va être capable de faire et du coup on arrive pas à se libérer dans telle situation ou tel mouvement, à cause de ces croyances limitantes.

 

-C’est une prophétie autoréalisé, je suis raide, donc si toi même tu le pense, celui qui vient de l'extérieur pour te faire faire le contraire ça va être dur. Et puis si tu y arriverais, cela serait grâce à l’autre, Bon alors pour un boxeur de boxe anglaise comment tu as trouvé ce coup de pied ?

 

-Bah écoute je crois que c’était super intéressant, comme tu l’as dit derrière, il y aura un affinage technique, mais on va pas passer plus de temps, je pense que la vidéo va être assez longue, mais très intéressante, donc je vais essayer de l’inclure.

 

-Merci, beaucoup et toi alors en tant qu’enseignant ?

 

-Ouais je trouve ça intéressant, comme je l’ai dit, avant de faire des coups de pied je sentais déjà un petit peu de réticence au niveau de là, et là je sens que je suis plus légé, ouais, plus une ouverture à faire ce mouvement

 

-Bon bah merci hen !

 

-Si tu veux en voir plus de Aurélien Duarte ? Où est ce qu’on peut te suivre sur internet ?

 

-Alors sur internet tu peux me retrouver sur ma page facebook : Aurélien Duarte et Aurélien duarte un temps pour toi tous les jeudi aussi sur la chaîne l’équipe et puis mes coordonnées sont trouvable sur internet, pour animer des stages, des conférences etc…

 

-Ok je mettrais les lien dans la description, il y avait aussi un podcast qui avait beaucoup plus, où on va sur plein de projet différent qui est très très riche, donc euh si tu l’as pas encore écouté je te recommande de l’écouter et il avait également participé à mon stage de Fight Camp de l’année dernière, où il est intervenu sur le même sujet plus ou moins, et donc dans la vidéo de ma boutique il va beaucoup plus loin, il y a vraiment tout le détail de sa méthode qui est super intéressant, donc je mettrais le lien aussi dans la description, et puis chinoir, qui n’est plus à présenter sur ma chaîne, puisqu’on a fait pas mal de présentation maintenant, mais c’est la chaîne Rikaans, on mettra également le lien dans la description, allez Chinoir un High Kick pour finir ou pas ?

 

-Et comme je dis toujours : “celui qui croit savoir n’apprend plus, alors garde l’esprit ouvert ! “

 

Rejoins ma newsletter privée !

Découvre nos programmes phares, la bonne manière de commencer sans prise de tête !

Développe le jeu de jambes dont tu as toujours rêvé en un temps record. Programme sans matériel et accessible pour tous les niveaux.

Développe une belle boxe, technique et efficace, travail un physique athlétique avec une coordination au top, et  des conseils nutrition.

Le programme au sac de frappe qui fait VRAIMENT du bien. Tout pour se défouler et se sentir bien facilement et rapidement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoins ma newsletter privée !

0
    0
    Ton Panier
    Ton panier est vide