Aller au contenu

Wing Chun : Travail des Réflexes – Épisode 1

Table des matières

Wing Chun Drills : le chemin le plus court pour développer ses réflexes et sa coordination

Cover-Wing-Chun-Drills

Transcript pour ceux qui aiment lire

Aujourd’hui on va voir la première vidéo d’une série de trois vidéos sur le travail de réflexe en Wing Chun.

Souvent quand on avance dans sa pratique on se dit qu’il faut essayer de faire des choses de plus en plus compliquées techniquement. Au contraire, ce que je trouve important c’est plutôt de revenir sur des choses basiques mais de les rendre plus difficiles par une mise en situation. Dans cette première vidéo on va déjà voir plusieurs étapes qui vont m’amener à mon objectif final qui sera le travail des réflexes.

Première technique, on est tous les deux face à face. Il va me faire un crochet du bras avant et je vais venir bloquer à gauche en Bil Sao avec un coup de poing simultané en contre. Je ne fais donc pas un travail en deux temps, un, puis deux, mais dès que je vois qu’il ouvre son bras et qu’il amorce son crochet, j’avance dans l’attaque. Je tends bien mon bras avec les doigts vers l’intérieur ce qui me permettra de mieux verrouiller mon coude.

Le contre simultané ensuite va venir vers le point du menton, la gorge, on peut aussi travailler au corps… Cela n’a pas vraiment d’importance car ce qui compte c’est la simultanéité de la défense et de l’attaque avec le déplacement. Quand il fait le crochet, je ne vais pas le subir et l’attendre comme ça. Dès que je le vois arriver je contre. Plus tôt j’aurais réussi à le prendre, moins il aura pris de vitesse, de puissance, et j’aurais plus de facilité à l’arrêter. Si j’attends la fin du mouvement, là j’aurais du mal à l’arrêter. Il aura le maximum de vitesse et de puissance sur la fin de son geste. Donc rentrer dedans. Ça, c’est la première étape.

Deuxième étape, on peut soit rester dans cette position que j’appelle “miroir”, c’est à dire où j’ai moi la jambe gauche et lui la jambe droite devant, un peu comme dans un miroir, soit on peut changer de jambe. S’il le fait, il m’enverra toujours un crochet du bras avant mais cette fois ce sera du côté de mon bras arrière. Je vais donc travailler la même technique de l’autre côté. Le Bil Sao on peut aussi le faire en tournant dans le centre comme ça.

Là dans un souci de simplicité, on va travailler un Bil Sao excentré à 45 degrés, comme ça on aura la même chose à gauche et à droite. Ensuite même principe, quand je vois l’attaque, j’avance, je tends bien mon bras pour que le coude soit vraiment verrouillé, et le contre simultané. C’était la deuxième étape.

On arrive maintenant à l’étape plus intéressante qui est le travail des réflexes. Il va pouvoir m’attaquer à gauche ou à droite, dans la position qu’il veut. C’est à dire qu’il peut décider de se mettre en miroir et de m’attaquer de l’arrière ou de l’avant, ou en croisé de l’arrière ou de l’avant. Si c’est un peu compliqué au départ on peut se dire de plus le formaliser en se disant “Allez, dix attaques en miroir où tu m’attaques de l’avant ou de l’arrière puis dix attaques dans la situation croisée, de l’avant et de l’arrière.”

Ne pas oublier qu’il faut que moi je travaille aussi dans les deux gardes donc il faudra refaire la même chose où moi je suis dans l’autre garde. Donc là on est en miroir et il peut m’attaquer de l’avant ou de l’arrière et moi je vais travailler mes réflexes.

En Wing Chun, pour s’aider souvent ce que l’on fait, on ne regarde ni les yeux, ni la ligne d’épaule comme d’autres styles, mais on regarde le coude du bras qui est le plus en avant. Souvent ça va m’aider parce que quand il va envoyer un coup, même si je regarde le coude du bras avant et qu’il envoie l’arrière, le premier mouvement viendra d’abord du coude avant qui va commencer à reculer. Si c’est un crochet de l’avant, le coude va s’écarter.

A force de regarder le coude, on va apprendre à lire et améliorer sa lecture de l’attaque dans l’amorce pour réagir le plus vite possible. Donc je suis là, je regarde le coude et à chaque fois je dois être prêt à avancer, ne pas rester passif comme ça. Ne pas avoir une demi technique non plus. Il faut vraiment lancer sa technique à fond. L’idée c’est de se dire que dès qu’il attaque, moi j’envoie mes deux bras. En fonction de ce qui arrive, il y en a un qui va se mettre en Bil et l’autre qui va se mettre en poing, avec mon déplacement.

Ça c’est un exercice qui est vraiment intéressant quelque soit le niveau. Le prérequis c’est d’abord de bien maîtriser la technique, donc là c’était le Bil Sao. On peut commencer si on la connait pas et par beaucoup beaucoup de répétitions, sans avoir du tout d’inconnu, c’est à dire que je sais de quel côté vient l’attaque. Je répète ensuite mes techniques pour qu’elle sorte parfaitement et après c’est là où on reste sur une technique qui est simple mais qu’on rend l’exercice plus avancé, où on va introduire une inconnue et donc une composante réflexe.

On est sur internet, le seul moyen de savoir si tu as aimé la vidéo c’est que tu me le dises donc pense à cliquer sur j’aime, laisser un commentaire et bien sûr partager sur les réseaux sociaux.

Et comme je dis toujours : “Celui qui croit savoir n’apprend plus”, alors garde l’esprit ouvert !

Rejoins ma newsletter privée !

Découvre nos programmes phares, la bonne manière de commencer sans prise de tête !

Développe le jeu de jambes dont tu as toujours rêvé en un temps record. Programme sans matériel et accessible pour tous les niveaux.

Développe une belle boxe, technique et efficace, travail un physique athlétique avec une coordination au top, et  des conseils nutrition.

Le programme au sac de frappe qui fait VRAIMENT du bien. Tout pour se défouler et se sentir bien facilement et rapidement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoins ma newsletter privée !

0
    0
    Ton Panier
    Ton panier est vide