Aller au contenu

Wing Chun | Cours vidéo – Episode 10 : Mains collantes – Chi sao

Table des matières

 

Le chi sao ou exercice des mains collantes est un exercice emblématique du Wing Chun, à tel point que certaines écoles ne font que ça d'ailleurs.

Dans cet article, je te donne mon avis sur ce sujet et je partage avec toi ma vision du chi sao.

Chi sao : l'essence du Wing Chun ?

Ip-Man-Bruce-Lee-Chi-sao-Wing-Chun-Paris

Le chi sao est le meilleur exercice pour développer les sensations dans les phases de contact. A force de pratique, il permet d'anticiper l'attaque de son adversaire et de trouver les failles dans sa défense.

C'est donc un exercice essentiel mais selon moi, beaucoup d'écoles y accordent trop d'importance ou trop de temps.

Le pratiquant de Wing Chun recherche le contact, c'est dans cette distance qu'il excelle. Cependant, il me semble tout aussi important de savoir entrer dans cette distance sans se faire mettre KO.

Un affrontement commence rarement avec un contact déjà établi. Même si l'on est très bon à sentir l'attaque de son adversaire au contact, c'est une toute autre histoire hors contact.

Si l'on n'a pas conditionné l’œil à reconnaître une attaque et le corps à y réagir de manière adéquate et efficace, ça ne marche pas.

Une fois, lors d'une discussion au téléphone avec un autre professeur de Wing Chun, il m'a dit “tout ce qui n'est pas chi sao ou tao n'est pas du Wing Chun, les applications, je laisse ça au Karaté”.

Nous ne sommes jamais tombé d'accord. Je ne pouvais adhérer à une vision si limitée de mon art.

Croire en la supériorité de son style

Attention aux mauvaises surprises si l'on croit son style supérieur à tous les autres en tout point. Comme je l'ai dit, le pratiquant de Wing Chun excelle au contact avec son adversaire, dans une distance de combat assez rapproché.

C'est cette distance qui est travaillée dans le chi sao mais attention à ne pas oublier que la plupart du temps, en chi sao, les deux pratiquants recherchent la même chose, garder le contact et souvent d'une manière similaire.

Que se passe-t'il si l'un des deux refuse le contact et cherche constamment à l'éviter ?

Certaines personnes sont très mobiles et vont avoir une capacité à frapper puis ressortir immédiatement de la distance.

Impossible de les coller. Le chi sao devient donc inutile.

Que se passe-t'il si l'un des deux pratique un style de préhension et qu'il est à l'aise au contact mais d'une toute autre manière.

Je fais de la Lutte et je peux te dire que je ne resterai pas longtemps debout si j'essayais de faire du chi sao contre la Lutte de mon prof.

Par contre, le travail du chi sao va me servir à mieux sentir ses attaques arriver quand on est au contact et donc à réagir plus vite.

Chi sao or not ?

Alors, faut en faire ou pas du chi sao ?

Bien sûr que OUI ! Mais il faut garder l'esprit ouvert et ne pas faire que ça.

Il existe plusieurs formes de chi sao :

  • à un bras (croisé ou parallèle)
  • deux bras
  • codifié ou non

Il est bien de commencer par du codifié pour apprendre les réflexes de base et acquérir des automatismes puis ensuite de travailler sur des variantes de moins en moins codifiées pour progressivement arriver sur du libre.

C'est pour moi aussi une excellente occasion de réviser tout ce qu'on a appris en application martiale et de voir où on en est.

J'ai bien conscience que ma vision ne fait pas l'unanimité dans l'univers du Wing Chun mais il faut de tout pour faire un monde !

Si tu as un avis sur le sujet, partage-le avec moi en me laissant un commentaire ci-dessous.

Vidéo : chi sao

Voici un exemple de chi sao codifié un peu différent de ce qu'on peut voir dans les chi sao de base habituellement.

Rejoins ma newsletter privée !

Découvre nos programmes phares, la bonne manière de commencer sans prise de tête !

Développe le jeu de jambes dont tu as toujours rêvé en un temps record. Programme sans matériel et accessible pour tous les niveaux.

Développe une belle boxe, technique et efficace, travail un physique athlétique avec une coordination au top, et  des conseils nutrition.

Le programme au sac de frappe qui fait VRAIMENT du bien. Tout pour se défouler et se sentir bien facilement et rapidement.

6 commentaires sur “Wing Chun | Cours vidéo – Episode 10 : Mains collantes – Chi sao”

  1. Quitsquater Vincent

    Que se passe-t’il si l’un des deux refuse le contact et cherche constamment à l’éviter ?
    Certaines personnes sont très mobiles et vont avoir une capacité à frapper puis ressortir immédiatement de la distance.
    Impossible de les coller. Le chi sao devient donc inutile.

    Pas du tout, si l’adversaire refuse le contact, alors il refuse le combat. Un combat évité est un combat de gagné.

    Evidemment, on n’est pas dans le cas du combat réglementé;

    Merci pour l’article.

  2. Tes vidéos semblent afficher l’aspect très externe du Wing chun. Abordes-tu quelques aspects internes dans le wing chun que tu enseignes?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoins ma newsletter privée !

0
    0
    Ton Panier
    Ton panier est vide