Aller au contenu

Mort pour le sport

Au départ, un blog est un journal personnel. Aujourd'hui je vais l'utiliser vraiment dans son but premier pour vous parler d'un ami qui vient de mourir à 33 ans. C'est plus pour moi que pour vous, ça va me faire du bien je pense.

Portrait

Karim Nouira

Il s'appelle Karim Nouira. On se connait depuis nos 15 ans. C'est un sportif accompli, footballeur de talent. Dans mon cercle d'ami, on disait toujours qu'il avait 3 poumons tellement il était bon en endurance. Il participait régulièrement à des marathons et avait de très bons résultats. Depuis plusieurs mois, il s'était lancé un défi. Il voulait participer au Triathlon de Paris :

  • 1,69 km de nage dans la Seine
  • 40 km en vélo
  • 8,61 km de course

Il avait réussi à enrôler deux de mes amis, Cyril et Mateo. Pour ma part, c'est vraiment pas mon truc ce genre d'épreuves donc il n'a pas réussi à me convaincre.

Il s'entraînait sérieusement pour cet événement alors que Cyril et Mateo pas du tout, c'était toujours l'objet de bonnes blagues. C’était quelqu'un de très compétitif, dans tout.

Karim était quelqu'un de très préoccupé par sa santé, il faisait attention à son alimentation, n'a jamais arrêté le sport malgré un travail prenant.

Il avait changé de travail récemment, un poste à hautes responsabilités. Il voulait faire ses preuves. Il était soumis à beaucoup de stress.

Il est parti faire son jogging habituel au jardin du Luxembourg ce Dimanche 1er juillet 2012 et n'est jamais rentré.

Voici la dépêche du Parisien :

Un homme de 33 ans, sportif aguerri, est décédé hier matin dans les allées du jardin du Luxembourg (VIe) alors qu’il faisait son jogging. Les secours sont restés sur place pendant plus d’une heure, entre 10 heures et 11 heures, pour tenter de réanimer la victime puis ils l’ont évacuée du parc, très fréquenté le dimanche matin.”

La personne qui courait derrière lui était gendarme, elle dit l'avoir vu tomber  tout doucement. Un médecin courait aussi pas loin de là et a tenté de le secourir. Les pompiers sont arrivés rapidement mais après plus d'une heure à essayer de le réanimer, ils ont dû abandonner.

C'est incompréhensible. Il avait pourtant fait un test d'effort il y a moins de 6 mois et tout allait parfaitement bien. Il est victime d'une crise cardiaque à 33 ans.

Karim n'avait ni papiers, ni téléphone sur lui. Sa compagne Laura s'est inquiété en ne le voyant pas revenir. Avec l'aide d'un ami, ils ont appelé les commissariats autour du jardin du Luxembourg.

Les parents de Karim sont venus et après avoir fait plusieurs commissariats, un policier les a emmené en voiture dans un autre commissariat. Ils ont commencé à se douter qu'il y avait quelque chose de pas normal, surtout que Karim n'a jamais été arrêté, ce n'est vraiment pas son genre d'avoir des soucis avec la Police.

On a donc finit par leur annoncé la triste nouvelle.

Nous nous sommes tous réunis chez lui avec sa compagne et sa famille. Fan de foot et de l'Espagne, on a regardé le match Espagne-Italie où l'Espagne l'emporte de manière écrasante. Pendant le match, son père tenait dans ses mains le t-shirt coupé en deux de l'équipe de l'Espagne avec lequel Karim avait été courir pour la dernière fois.

Avertissements

Ceux qui s'entraînent en club sont censés fournir un certificat médical. Ne le négliger pas et je vous encourage à aller plus loin que ce simple bout de papier. Faire un test d'effort est déjà une bonne chose même si ça n'empêche pas les drames.

Les sportifs ont tendance à se pousser à fond, ne pas s'écouter, c'est mal vu, on peut passer pour faible si on dit qu'on est fatigué ou pas en forme. Et pourtant… c'est une fierté bien mal placée. De la fatigue, du stress peuvent lourdement influencer votre corps et avoir de graves conséquences.

Ceux d'entre vous qui s'entraîne chez eux ou seul en extérieur, il faut faire un bilan complet avant de commencer une activité physique. Ne négligez pas l'échauffement. Ayez vos papiers sur vous avec votre carte de groupe sanguin. Prévenez au moins une personne d'où vous allez et quand vous comptez revenir.

Réflexions

Il n'y a donc pas de règle. On peut tout faire bien et malgré tout mourir sans raison. On peut alors se demander s'il est bien utile de prendre soin de soi ? Quelqu'un m'a dit ce matin : “le tout est de savoir si l'on prend soin de soi pour vivre vieux ou pour vivre bien le temps qu'on a ?”.

Chacun y trouvera sa réponse. Certains penseront que la vie est courte et qu'il faut la croquer à pleines dents sans songer à l'avenir parce qu'on ne sait pas de quoi demain sera fait alors que d'autres vivront pour se construire un avenir, quitte à moins profiter du présent.

On pense toujours avoir le temps, avoir la vie devant nous pour voir les gens qui comptent pour nous mais on a tord.

On est bien peu de chose…

Un beau poème de Saint Augustin

L'amour ne disparait jamais,
La mort n'est rien.
Je suis seulement passé dans la pièce à côté.
Je suis moi, tu es toi.
Ce que nous étions l'un pour l'autre, nous le sommes toujours.

Donne -moi le nom que tu m'as toujours donné.
Parle-moi comme tu l'as toujours fait.
N'emploie pas un ton différent,
Ne prends pas un air solennel ou triste.

Continue à rire de ce qui nous faisait rire ensemble.
Prie, souris, pense à moi.
Prie pour moi.
Que mon nom soit prononcé à la maison
Comme il l'a toujours été,
Sans emphase d'aucune sorte, sans une trace d'ombre.

La vie signifie tout ce qu'elle a toujours signifié.
Elle est ce qu'elle a toujours été.
Le fil n'est pas coupé.
Pourquoi serais-je hors de ta pensée
Simplement parce que je suis hors de ta vie…

Je t'attends, je ne suis pas loin,
Juste de l'autre côté du chemin.
Tu vois, tout est bien!

Mise à jour du 11/07/2012

Karim Nouira

D'après des examens plus poussés, Karim aurait été victime d'une rupture de l'aorte. On ne sait pas pourquoi, tout ce qu'on sait c'est qu'il n'aurait pas pu être sauvé et qu'il est parti sans souffrir.

Hier a eu lieu son enterrement. C'était très beau mais tellement dur. Le plus dur auquel j'ai assisté. Beaucoup de personnes étaient venues lui rendre hommage. Le petit cimetière de Ville d'Avray a eu du mal à accueillir tout le monde.

Karim était de père tunisien et de mère bretonne. Il n'a pas été élevé dans la religion mais ses parents ont souhaité qu'un prêtre vienne quand même dire quelques mots pour leur fils.

Il pleuvait légèrement et quand le prêtre a dit que Karim allait être accueilli au Ciel, la pluie s'est arrêtée, un ciel bleu et des rayons de soleil sont apparus. Chacun y verra ce qu'il veut en fonction de ses croyances mais j'ai remarqué que plusieurs personnes ont levé la tête au ciel à ce moment.

Ensuite, mon ami Cyril lui a rendu un vibrant hommage qu'il m'a autorisé à publier ici :

Mon Karimouss

Il y à 20 ans, je croisais pour la première fois celui qui devait devenir  mon ami, mon complice de toujours, et qui me quitte aujourd’hui à l’âge qui est le mien.

Cette épreuve,  inimaginable de douleur et d’injustice  me marquera jusqu’à mon dernier jour… …jour ou j’espère alors le retrouver…… « Quelque part »…… ailleurs…

Inutile de rappeler à  quel point Karim était attachant, généreux en tout, et attentif aux autres.

C’était mon ami, mon frère, le jumeau dont nous rêvons tous.

Je ne vais pas relater  ici tous ces grands moments de joie, de fêtes innombrables, de voyages incroyables, de compétitions sportives uniques, que nous avons partagé pendant toutes ces années avec la même passion et le même amour.

Je pourrais vous en parler pendant des heures.

Je veux simplement rappeler ici qu’il était aimé de tous  et que ce n’était pas un hasard.

Il avait le sens du partage spontané et de l’écoute de l’autre.

Il était emprunt d’une éducation sans faille, d’une générosité naturelle, d’un  esprit de compétition unique dans tous les domaines.

Karim ne laissait jamais personne indifférent,  car pour lui tout être humain était important et méritait de l’attention…il s’intéressait à tout et à tout le monde…  et c’est une qualité rare de nos jours.

Oui, Karim était un être RARE.

Il était imprégné de toutes ces belles  valeurs, qui faisaient ce qu’il était.

Il voulait réussir et il a réussi.

Il faisait la fierté de ses parents et de ses grandes sœurs.

Il donnait de l’amour à sa famille, à tous ses amis, à l’ensemble de ses collègues de travail comme le démontre leur présence ici, et surtout à la femme de sa vie qu’il aimait plus que tout et qui le pleure aujourd’hui.

Je peux vous dire pour en avoir été le témoin privilégié durant 20 ans que tous ceux qui l’ont connu l’ont  aimé.

Je pense que personne ne l’oubliera de si tôt parce qu’on ne peut pas oublier quelqu’un comme ça.

Le dernier enseignement qu’il nous aura donné est qu’il faut effectivement : « vivre chaque jour comme si c’était le dernier » quel que soit notre âge.

Tu es parti trop tôt mon frère, nous avions encore tant de choses à partager.

Tu n’as pas déclaré forfait, loin de la, ce n’était pas ton genre.

Tu as simplement été rappelé auprès des « saints » car ta place ne peut pas être ailleurs.

Adieu mon ami, que ton âme repose en paix. Je te souhaite le plus beau des voyages.

Je t‘aime et je ne t’oublierais jamais.

Nous t’aimons tous comme en témoigne ici la présence de ceux que tu as marqué durant ta trop courte existence sur cette terre.

Ceux qui connaissaient bien Karim le reconnaîtront à travers ces mots : avance, ne lâche rien, apprend et partage avec ceux que tu aimes.

Cyssou

Ensuite, Laura, sa compagne a lu le texte qu'elle a écrit, c'était extrêmement touchant. Elle a passé la chanson préférée de Karim :

Le père de Karim a pris le micro pour remercier tout le monde. Il a dit ne pas savoir que son fils était tant aimé, par tant de monde et que ça lui faisait chaud au cœur.

Cyril, Mateo, Ludo et moi-même avons porté son cercueil. Chaque personne a pu venir lui rendre un dernier hommage.

Conclusion

Comme je l'ai déjà dit, j'ai écris cet article pour moi, pour sa famille et ses proches. Je vous remercie quand même tous pour vos nombreux messages.

Rejoins ma newsletter privée !

Découvre nos programmes phares, la bonne manière de commencer sans prise de tête !

Développe le jeu de jambes dont tu as toujours rêvé en un temps record. Programme sans matériel et accessible pour tous les niveaux.

Développe une belle boxe, technique et efficace, travail un physique athlétique avec une coordination au top, et  des conseils nutrition.

Le programme au sac de frappe qui fait VRAIMENT du bien. Tout pour se défouler et se sentir bien facilement et rapidement.

22 commentaires sur “Mort pour le sport”

  1. Avatar

    Je suis profondément attristée. Karim a croisé mon chemin il y a quelques années et c’était une belle personne. La distance nous a éloigné mais j’ai une énorme pensée pour lui, sa famille et ses amis. Qu’il repose en paix. Christelle.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Rejoins ma newsletter privée !

0
    0
    Ton Panier
    Ton panier est vide