COMMENT COMBATTRE UN ADVERSAIRE AGRESSIF 👊 | TUTO BOXE GREGGOT.COM

Facebook 0
Google+ 0
Twitter
WhatsApp
Email

Tu ne sais pas quoi faire contre un adversaire agressif à l'entraînement, en sparring, en compétition ou combat pro?

Cette vidéo est là pour t'aider à adopter des stratégies qui vont t'aider à mieux gérer ce type d'adversaire que l'on rencontre régulièrement dans les sports de combat.

Je te montre 4 stratégies différentes et complémentaires.

👉 FORMATION LOW KICK EXPERT

Cover-Low-Kick-Expert-Tablet-V2-500px

⚡ LAISSE MOI UN COMMENTAIRE & PENSE à PARTAGER ⚡

Et comme je dis toujours : “Celui qui croit savoir n’apprend plus”, alors garde l’esprit ouvert !

Progresser-Visite-Boutique-Greggot

Transcript (pour ceux qui aiment lire)

Est-ce que tu sais comment combattre un adversaire agressif ?

Salut bienvenue sur Greggot.com, on va voir aujourd’hui comment gérer un adversaire agressif, c’est une question qui revient souvent, que l’on me pose régulièrement, donc on va voir plusieurs possibilités pour bien gérer et contrer quelqu’un qui est agressif en combat,

Avant de commencer, si tu es passionné d’arts martiaux et de sports de combat et que tu n’es pas encore abonné à cette chaîne, pense à le faire !

Je suis accompagné aujourd’hui de mon élève Quentin qui va m’aider à réaliser les techniques. On va voir une première stratégie sur quelqu'un d’agressif.

Donc la première chose qu’il faut savoir : se déplacer du bon côté. Quand on est face à quelqu’un, on est tous les deux en droitiers, moi je vais devoir me déplacer vers sa jambe avant quand je vais tourner comme ceci, et éviter d’aller vers sa jambe arrière, parce que ce sont ses armes fortes : son bras arrière, sa jambe arrière. Et à partir du moment où je me déplace par-là, je reste en fait, dans son cercle d’attaque et il peut me frapper aussi bien d’un côté que de l’autre, voilà d’ici, il peut frapper avec ses 2 jambes, ses 2 poings. A partir du moment où j’arrive à me mettre sur l'extérieur, il peut éventuellement essayer de me frapper, avec cette jambe-là, et avec ce poing là, mais j’ai quand même réduit toutes ses capacités d’attaques sur l’autre côté, il va devoir à chaque fois se réajuster.

Donc la première chose quand j’ai quelqu’un qui est agressif, qui me rentre dedans, je vais toujours casser son enchaînement en décalant vers sa jambe avant. Comme ça il ne va pas pouvoir m'enchaîner, je vais tout le temps casser son enchaînement. Donc ça c’est vraiment la première étape et c’est quelque chose que je ne vois pas assez souvent, même en combat professionnel, il y en a qui tourne dans le mauvais sens quand l’autre attaque. Il vient par-là, voilà et là il va pouvoir me suivre beaucoup plus facilement, ok ?

Donc quand je suis comme ça, maintenant, une fois que je suis placé ici, c’est là que je vais pouvoir commencer à peut-être mettre des contres, mais ma priorité c’est déjà de m'en aller, voilà s’il revient vers moi, voilà juste je vais sortir…hop…hop…voilà.

Bien-sûr je ne vais pas pouvoir tout le temps tourner du bon côté parce qu’il y a des moments je vais me retrouver près des cordes, ou de la cage si on est en MMA, mais là priorité cela va toujours être ça. Les seules situations où je peux aller dans l’autre direction c’est quand je vais tourner en m’éloignant, c’est à dire que là je peux, quand il m’attaque, tourner par ici, en me rapprochant pour mettre des contres. Si je tourne par ici, en me rapprochant, je suis beaucoup trop près de son bras arrière.

Par contre, si je le fais en m’éloignant ça passe, ok ? Sachant que ce n’est pas ce que je vais privilégier, ça va être possible si j’ai un obstacle et que je n’ai pas le choix, je vais partir par là mais je vais absolument essayer de m’éloigner, hop, toujours pour gérer son agressivité et ne pas rester sur place et le laisser placer ses enchaînements.

Pour être sûre que tout le monde comprenne bien, si maintenant on est en “gaucher-droitier” je vais toujours me diriger vers sa jambe avant, donc il m’attaque, je vais tourner, toujours de ce côté-là. Ce n'est pas par rapport à moi, là je suis en droitier, je vais tourner vers ma jambe arrière. Il ne faut pas se dire : ”Bon bah il faut tourner vers sa jambe arrière”, Parce que si je suis en gaucher et que je tourne vers ma jambe arrière, je vais dans le mauvais sens. D’accord ? Donc Il faut se mettre à l'extérieur de la jambe avant de l’adversaire.

2eme stratégie, ce que les anglais appellent plus souvent “Stick and Move”, cela veut dire, on reste et on se déplace, ce que font aussi souvent des boxeurs si on regarde Sugar Ray contre Roberto Duran, notamment plutôt je crois le 2eme combats, c’est exactement ce qu’il fait, et donc il faut parfois savoir être stable, pour contrer un petit peu plus durement, mais ne pas rester pour que l’autre il puisse exprimer ses enchaînements.

Donc, quand il va me rentrer dedans, je vais contrer et bouger, contrer, bouger, ainsi de suite… D’accord ? Donc j’essaie de stopper au moins sur une première attaque, où bien cela peut être je me protège je contre, je sors de l’axe je contre, et dès que j’ai fait mon premier contre je m’en vais, boum je m’en vais, boum je m’en vais. Donc tout le temps prendre des bons appuis, pour pouvoir envoyer un petit peu fort et s’en aller. Après ce que l’on va privilégier c’est souvent plutôt, le jab, qu’on peut travailler sur plusieurs niveaux, ou même le crochet. Tout ce qui est bras arrière, cela va permettre de frapper plus fort, mais on va partir moins vite. On va plus vite à faire bras avant et tout de suite m’en aller que de faire arrière, revenir et m’en aller. Ok ? Donc cela va dépendre de comment aussi la personne arrive.

Mais si jamais c’est un coup de pied, bah à ce moment-là je vais moins pouvoir contrer tout de suite, il faut que je prenne le coup de pied, je place un contre et je m’en vais. Ok ?

L'intérêt c’est d’avoir un contre simultané donc sur une attaque de poings, la plupart du temps je vais pouvoir placer mon bras avant, c’est juste qu’il faut inclure un blocage, boum, soit une esquive, ok ? Même s’il me fait un crochet de l’arrière, parfois, boum, juste ça vous l’intercepter, bam, je l'intercepte et je m’en vais, en respectant la première stratégie qui est de tourner du côté à l'extérieur de la jambe avant.

Cela va dépendre de chacun, mais on peut si on sent qu’on a la capacité de placer un enchaînement rapide et de s’en aller, on peut essayer de placer un enchaînement. C’est à dire qu’il vient sur moi, boum, boum, boum, et m’en aller, boum, boum, et m’en aller…

D’accord ? Si par exemple il m'envoie son coup de pied, je bloque, je remise et je m’en vais, je bloque, je m’en vais.

3eme stratégie cela va être privilégié ce qui est technique d’arrêt, donc utiliser le bras avant, et la jambe avant essentiellement, quand il vient m’attaquer, boum, je vais mettre le front kick, en fonction des règles, si je suis en MMA, j’ai le droit de frapper en bas, ou en Savate, ça va dépendre des styles, mais je vais essayer de faire en sorte, déjà que la première ligne de défense, c’est à dire mes jambes, ne soit pas évidente à passer, on peut utiliser des circulaires du moment que c’est la jambe avant. Si on met la jambe arrière, souvent c’est beaucoup plus dur de conserver une distance, d’accord ? Donc là mon objectif premier, c’est de l'empêcher vraiment de réduire la distance, donc le front kick, le side kick sur plusieurs niveaux, les jab, d’accord ? JE peux essayer d’envoyer un cross un petit peu dur, ou alors un uppercut et tout de suite je m’en vais, mais normalement il faut déjà se dire voilà, la première barrière à passer qui ne doit pas être facile ce sont mes jambes. Boum, je shoot et je recule, je shoot, je recule, tout le temps. D’accord ? Donc vraiment avoir déjà cette première ligne de défense.

2eme ligne de défense, c’est le bras avant, boum je stop. J’essaie toujours de mettre quelque chose de lourd, un peu dur, pour lui passer l’envie d’avancer.

Pour utiliser sa jambe avant, en circulaire notamment, en high kick, il faut travailler un peu comme on peut voir certain combattant qui vienne du Karaté, Karaté contact ou quelque chose comme ça, réussir à lever sa jambe sans appel. D’accord ? Cela veut dire que si je suis comme ça, on peut utiliser le switch, c’est bien pour prendre de la vitesse…mais là on est souvent sur un timing très serré donc je n’aurais pas toujours le temps de le faire, donc je dois être capable quand il arrive de transférer directement mon poids sur l’arrière, ce qui fait que quand il attaque, je m’éloigne de son attaque, et ça va libérer ma jambe avant ici, d’accord ? Donc là boum ! Notamment si vous avez repéré un petit peu que quand il attaque, il a tendance à faire ça, donc baisser ce bras là, ce que font beaucoup de gens, le high kick il va passer tout seul, boum ! Ici, et il n’y a pas besoin d’avoir une très grosse puissance, quand c’est un coup de pied à la tête et que c’est précis on a vite le KO. Donc pensez à ça ! Travailler si vous ne l’avez pas, la capacité de lever sa jambe, sans mouvement parasite, c’est pareil pour le side kick, il vient, boum, je dois pouvoir tout de suite lever. Le front kick, pareil, lever sans appel. Cela permet de réduire le temps nécessaire à l’exécution de mon contre.

4eme stratégie, c’est la plus risqué, mais c’est quelque chose qui est important pour quelqu’un qui est un combattant à développer, c’est refuser que l’autre impose sa volonté sur moi, c’est à dire, il veut me rentrer dedans, je vais lui rentrer dedans, et ce n’est pas lui qui va avancer c’est moi qui vais avancer. Il est agressif, il vient m’attaquer, je vais être plus agressif que lui, et je vais le faire reculer. Ce n’est pas quelque chose de technique, c’est plus quelque chose de mental, dans l’état d’esprit. Souvent quand on a quelqu’un d’agressif, il est agressif parce qu’on lui permet d’être agressif, là je lui permets d’être agressif….

Si maintenant il fait la même chose, mais que je refuse ça, et que je l’empêche d’imposer sa volonté sur moi, c’est moi qui ai une volonté supérieure, je vais pouvoir souvent inverser la vapeur. Si la personne est moins forte que moi psychologiquement en face, c’est elle qui va être cassé plutôt que moi. Ce qui faut savoir c’est que les gens qui sont agressif, c’est aussi parfois un moyen de se donner de l’assurance et ils ont l’habitude que ça fonctionne et le moment ou ça ne fonctionne pas, d’un seul coup ils n'ont plus cette force mentale, car peut-être qu’ils n’ont jamais rencontré ça, ils ont toujours été agressif, ça a toujours marché. C’est comme le puncheur quand il touche et qu’il fait tomber les gens KO, et là il tombe sur quelqu’un il l’a touché plein pot et il ne se passe rien. D’un seul coup il a le doute qui commence à se mettre, il se dit : “ Comment cela se fait, je ne suis pas assez puissant, pour le mettre KO et on commence à ne plus y croire et on commence à moins bien combattre, donc là c’est la même chose, si on a quelqu’un d’hyper agressif qui fait ça sur tout le monde et que là on l'empêche d’exprimer son agressivité et que l’on se dit, non c’est moi qui vais être plus agressif que lui, ça peut le casser psychologiquement.

Par contre, c’est quand même beaucoup plus risqué, parce que là on va à la guerre !

Là je t’ai présenté 4 stratégies majeures, pour gérer quelqu’un d’agressif, en fonction de son tempérament de sa technique, son niveau technique bien sûr, son niveau aussi physique, la personne que l’on a en face, on va pouvoir adopter plus l’une ou l’autre, mais je recommande quand même de travailler les 4, comme ça on a une palette plus large et on va pouvoir plus facilement s’adapter au différent type d’agressivité et aussi au différent morphotype qu’on a en face, c’est à dire quelqu’un de plus longiligne, plus ramassé, plus puissant, car une personne agressive n’est pas forcément puissante. Si j’ai quelqu’un de plutôt rapide, je vais pouvoir adopter différent type de stratégie et donc il faut bosser les 4. Comment travailler les différentes stratégies. C’est assez simple, dans un premier temps, on peut vraiment faire des répétitions, faire des techniques qu’on a dans son arsenal, que vont pouvoir utiliser pour adopter ces stratégies. Ensuite, on va les faire sous forme de drill, sous forme de round, de 2, 3 minutes. Et on va aller progressivement dans l’intensité, donc il faut que dans un premier temps le partenaire avance, soit agressif mais qu’il n’y aille pas trop fort, pour que l’on puisse avoir un taux de réussite assez élevé, devenir à l’aise avec la stratégie, bien la comprendre et au fur à mesure par contre cela sera important de faire des rounds ou l’autre va vraiment essayer de rentrer dedans qu’il y ai une vrai menace, une sorte de sentiment de danger, que l’autre il essaye de me faire mal pour essayer que cela passe bien-sûr en combat.

Si tu as aimé cette vidéo, j’ai plusieurs formations dans ma boutique qui pourront t’aider à aller plus loin et progresser dans ta boxe, boxe anglaise et boxe pieds poings. Bien-sûr aussi pense à me laisser un petit commentaire pour me dire ce que tu en as pensé, si tu as des questions tu pourras me les poser et j’y répondrais avec plaisir et n’oublie pas, comme je dis toujours : ”Celui qui croit savoir n’apprend plus, alors garde l’esprit ouvert !”

Facebook 0
Google+ 0
Twitter
WhatsApp
Email

Dans la boutique

Commentaires

Laisser un commentaire

Fermer le menu
Ne rate pas le FK FIGHT CAMP 2018, un événement unique pour exploser ses connaissancesEN SAVOIR PLUS
+ +
×

Panier