TECHNIQUES DE SELF DEFENSE: BLOQUER UN CROCHET | GREGGOT.COM

Facebook 0
Google+ 0
Twitter
WhatsApp
Email

Transcript pour ceux qui aiment lire

Si quelqu'un vient t’agresser dans la rue, est ce que tu sais bloquer un crochet ?

Bonjour je suis Greg Gothelf pour Greggot.com. Dans cette vidéo on va voir comment se défendre un crochet en situation de self défense en utilisant des techniques de Wing chun et d’autre sport de combat.

Avant de commencer la vidéo, si t’es passionné comme moi d’arts martiaux et de sport de combat et que tu n’es pas encore abonné à ma chaîne, fais le tout de suite comme ça tu ne rateras aucune de mes prochaines vidéos.

On va travailler sur un crochet de l’arrière car tout simplement quand quelqu’un est énervé, a envie de faire mal, il va plutôt frapper avec la bras arrière. Le crochet c’est l’attaque la plus fréquente qu’on va rencontrer dans la rue, donc c’est important d’avoir une solution simple et efficace pour pouvoir gérer ça.

Donc la technique de base que l’on va utiliser en Wing Chun, c’est ce qu’on appelle un Bil Sao excentré, il y a un Bil Sao qui est dans le centre et il y a un Bil Sao qui est excentré. Le principe c’est simple, tendre son bras à 45° en rentrant les doigts vers l'intérieur pour bien verrouiller son coude, il faut vraiment aller jusqu’au bout de l’exercice, pas juste ça, on va tendre complètement son bras, l’épaule ne dois pas partir non plus, elle va rester ici en place en rétraction vers le bas et vers l’arrière pour avoir un ancrage solide de la technique.

Donc lui il va envoyer un crochet de l’arrière comme ça qui veut faire mal. Et je vais pour l’instant simplement m’entraîner à bloquer, poum, comme ceci. Si je peux avoir soit les mains qui sont levées en garde passive, donc ici, boom et bloquer, j’avais déjà parler dans la vidéo précédente, d’induire une attaque chez l’agresseur ou l’adversaire, c’est à dire que dans la position de ma garde, si je prends une garde volontairement écartée, bah je vais plutôt l’inviter à m’attaquer au milieu, si maintenant je vais fermer ma garde je sais qu’il y a de forte chance que l’attaque arrive sur l'extérieur.

Donc je suis comme ceci, j’ai serré ma garde, boom il m’envoie le crochet et je tend mon bras. Si je tends trop droit vers l’avant, ça risque de passer ici, d’accord, en Wing Chun on essaie d’avoir une belle posture bien droite et tout, mais si on est dans la rue, on peut, au cas ou on aurait la technique qui est mal exécuté on peut un petit peu se recroqueviller.
Donc je vais quand même d’ici, il m’attaque, je vais quand même rentrer un petit peu ma tête, d’accord, me cacher derrière ici, on sait jamais si je rate ma technique.
Donc ça c’est la première étape, c’est déjà s’entraîner à avoir le bon mouvement.

Maintenant on va voir un premier contre simple, donc je suis en garde, je suis en train de faire son attaque, et boom je vais venir frapper. Soit je peux frapper mains ouvertes pour viser la gorge ou carrément poing fermé. On peut aller frapper sur les parties molles souvent ça évite de se faire mal. Donc ça va être la gorge ici, je vais essayer d’aller dans le plexus aussi. Ça me permet de ne pas rencontrer de partie osseuse et de faire os contre os, ça peut vite faire mal.

Donc je suis là, boom, ici, ou alors, bam, plexus, boom, ça peut être dans les abdos mais en général c’est moins douloureux, ça pourrait même être dans les parties. Boum, ici,  un coup sec.

Je peux parfois, si j’ai pas réussi à avoir un contre simultané, je viens ici avoir un contre simultané, de là bloqué et hop je frappe dans les parties. Je suis resté plus à distance, il rentre sur moi, hop j’ai réussi à bloquer, à garder une certaine distance, pour éviter de me prendre un autre coup, je vais pas frapper de la jambe arrière parce que souvent cela me rapproche donc je vais me pencher un peu en arrière pour libérer ma jambe avant.

Ça me permet de m’éloigner si jamais il y a un autre crochet qui arrive. Bam, ici, ce qui me permet de shooter dans les parties. Donc on est là, un, deux, et ensuite je m’éloigne au lieu de reposer devant. Je fais pas ça, et je reste ici pour la suite. On est jamais sûr de l’efficacité donc il ne faut pas se dire j’enchaîne et tout, j’ai fait ça j’ai raté, où avec l’adrénaline il ne sent pas la douleur et quand je pose il m’enchaîne, boum une droite et je me prend un KO bêtement.

Donc de là, bloquer, boum, sortir, ok ? Déjà j’ai évité le plus gros, c’est à dire son attaque, j’ai réussi à placer un contre ça a pu être efficace, où si ça n’a pas été efficace, cela peut avoir découragé la personne, ça peut aussi l’avoir énervé, c’est pour ça qu’il faut être prêt à partir aussi, si jamais on voit que ça ne se passe pas très bien.

Donc ça c’était la première possibilité, maintenant si j’ai pas le réflexe de frapper, je suis pas spécialement prêt et je veux éviter de prendre des coups, il va me faire son crochet, je vais commencer avec mon Bil Sao, mais le Bil Sao je vais rapidement le refermer pour venir enrouler ici, et saisir de l’autre côté à la nuque et venir me cacher. Donc ça, ça va être plutôt une technique plutôt inspirée de la lutte. Donc quand il m’attaque, je fais un, deux, je me cache, Ok ? donc lui il a des possibilités de me frapper au corps, mais moi pour éviter ça je vais utiliser une technique de lutte où je vais manipuler le poids de son corps,là je vais saisir la nuque, je vais tirer vers le bas comme ceci, et de l’autre côté je vais lever, d’accord ?

Pour faire un effet de levier, tout en tournant, donc de là, moi je cache ma tête pour pas prendre de coups, boom et là je tourne, ok ? je le fais tourner, boum, ma jambe elle a reculée, je suis en position parfaite pour envoyer un coup de genou ici. D’accord, encore une fois ? On est là, je bloque, j’enroule et je me cache tout de suite, je le laisse pas s’installer pour qu’il ne puisse pas enchaîner, donc traction vers le bas et lever de l’autre côté, boum, je recule ma jambe,et là je vais pouvoir soit envoyer un genou à la tête, aux parties, au corps.

Si je ne veux pas prendre de coups, j’ai 2 possibilités, créer de la distance pour pas qu’il puisse me toucher, où réduire la distance. D’accord, mais le danger il se passe dans l’entre-deux, ici, ok ? Donc j’évite de rester dans cette distance là, je bloque je ferme,je tourne, je frappe, d’accord, après avoir frappé,je peux simplement pousser et m'en aller.
Si jamais je n’ai pas de bon appuis, je ne peux pas bien envoyer mon genou, il faut toujours soigner ses appuis, je vais pouvoir envoyer un coude, ici, hop de là, même chose, rotation, je lâche, boum j’envoie un coup de coude, Ok ?

En général après le coup de coude, pour éviter , on sait jamais si j’ai une fois de plus pas été efficace, je vais tenir ici, pousser et m’en aller, d’accord, si je mets juste mon coup de coude dans cette position là, peut être lui il a réussi à se protéger, j’en sais rien, il peut me passer dans le dos, m’attraper, bam là, d'accord ? Et je me retrouve dans une position désavantageuse, donc il faut toujours faire attention à cette notion là, on vient se coller, on réduit la distance, mais il faut essayer de garder une position avantageuse, pour pas laisser l’autre passer dans le dos, rentrer dans les jambes et tout, et donc après il y a plein de technique de lutte possible, mais déjà avoir conscience de ça, pas se croire en sécurité complètement.

Donc je tourne, bam là je pousse,  ici. je peux combiner, je suis là, hop, j’ai fait ça, ici je tourne, je mets un genou, je mets un coup, je remets un genou je pousse, pleins de possibilités, combinez, tout ça. Ce qui compte c’est d’avoir le concept en tête et les positions de départs, donc tout part du Bil Sao, soit avec un contre des armes arrières, donc le bras arrière où, non plutôt pardon le bras arrière ou la jambe avant en s’éloignant ou alors je clinch un petit peu l’équilibre de l’autre et je percute.

C’est des techniques simples, mais par contre cela demande toujours de la répétition, il ne suffit pas de regarder la vidéo pour que ça marche, il faut répéter répéter répéter et ensuite essayer de se mettre dans des situations de plus en plus difficiles, pour tester si on a vraiment bien acquis et enregistré la technique comme réflexe, donc qu’est ce que l’on va faire pour ça, ça va être faire des petits scénarios, où on crie, on se met dans une vrai situation d’agression.

Il y a peut être des poussées avant, il y a de l’engagement, l’autre il essaye de frapper vraiment fort, donc à ce moment là ce sera mieux qu’il mette des gants de boxe et moi si je ne suis pas sûr de moi, je peux mettre un casque. Mais essayez de vous rapprocher de plus en plus de la réalité, soit par l’intensité, soit par le contexte, voilà donc ce que je disais. Le simple fait en fait de créer un peu, du stress avec un petit scénario avec des insultes, où voilà, imaginer des situations du quotidien dans laquelle on pourrait se faire agresser, cela va permettre de tester sa technique. Ce ne sera pas encore comme l’instant T si jamais on se fait agresser, mais cela s’en rapprochera le plus possible.

On est sur internet, pour moi le seul moyen de savoir si tu as aimé la vidéo, c’est que tu me le dises, donc pense à cliquer sur j’aime, laisser un petit commentaire, partager sur les réseaux sociaux et bien sûr t’abonner à ma chaîne.

Et comme je dis toujours : “Celui qui croit savoir n’apprend plus”, alors garde l’esprit ouvert !

Si t'as aimé, laisse-moi un commentaire et PENSE à PARTAGER 😉

Et comme je dis toujours : “Celui qui croit savoir n’apprend plus”, alors garde l’esprit ouvert !

Progresser-Visite-Boutique-Greggot

Facebook 0
Google+ 0
Twitter
WhatsApp
Email

Dans la boutique

Commentaires

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×

Panier