UNE TACTIQUE POUR DIVISER SES CALORIES PAR 2? | GREGGOT VLOG #17

Facebook 0
Google+ 0
Twitter
WhatsApp
Email

Si t'as aimé, laisse-moi un commentaire et PENSE à PARTAGER 😉

Progresser-Visite-Boutique-Greggot

Transcript de la vidéo (pour ceux qui aiment lire)

Prêt à sortir, jamais sans mon casque pour écouter mes podcasts et on oublie pas bien sûr, le petit chien qui est en train de s’étirer avant de sortir : On va au club Deb ? ouais ?
Je crois qu’elle veut aller au club.

On est mardi, et le mardi c’est Iurie, depuis la semaine dernière j’ai repris la lutte, Iurie avait eu une opération du coude et donc là on reprend doucement parce qu’il n’est pas encore à 100%, mais voilà on fait des entraînements techniques, c’est super sympa, et une fois n’est pas coutume, je suis à la bourre, mais lui aussi, petit problème de métro, donc lui c’est pas sa faute alors que moi c’est 100% de ma faute, mais voilà donc, ça annule un petit peu mon retard.

Je comprend pas pourquoi, mais dans le 92 en tout cas dans mon secteur, Vanves, Issy-les-moulineaux, Malakoff, tous les jardins sont interdits aux chiens. Donc on ne peut jamais aller dans un jardin avec son chien, même tenu en laisse, je ne comprends pas…

Il est pourtant tellement mignon ce petit chien. Bah oui ?

Allez vas !

Fin de séance de lutte, on a travaillé aujourd’hui uniquement de la lutte au sol, c’est pas souvent qu’on fait ça, donc j’étais franchement pas à l’aise. Cela veut dire qu’il va falloir en refaire, pour que je devienne à l’aise, parce que là c’était un petit peu la cata.

En plus c’est vraiment des techniques qui sont hyper utiles, c’est à dire que d’une part on a fait des sorties, quand par exemple on a fait une tentative d’amener au sol et on se retrouve avec l’autre en contrôle sur le dos, donc ça c’est hyper pratique, parce que c’est quelque chose qui peut arriver très rapidement en combat, que ce soit même dans la rue et tout, on peut facilement se retrouver dans une mauvaise position, donc ça permet d’inverser la vapeur, voilà, donc c’est quelque chose que j’ai trouvé très intéressant et donc à refaire rapidement.

Allez direction la maison, pour manger et cet après midi je dois faire une chose que je déteste, mais que je déteste, sans doute une des choses que je déteste le plus c’est aller chez ma comptable, pas qu’elle ne soit pas sympa, mais pour faire les bilans, je suis en retard de plusieurs mois et donc toute les factures et tout ce qui est paperasse je déteste, c’est vraiment les pires moments pour moi à chaque fois… c’est la paperasse.

Mais bon, on est obligé,donc il n’y a pas le choix.

Une fois de plus, je ne mens pas quand je parle de mon addiction à Amazon, puisque je viens d’arriver…et il y a 3 colis !
Il y en a un pour Hélène, donc on va laisser de côté celui là. Et les 2 autres sont pour moi.


Je ne sais même plus ce que j’ai commandé tellement je commande de choses. Ça c’est un adaptateur pour la caméra, quand je filme chez moi. Ça me sert à fixer mon micro sur la cage de mon appareil photo. Rien de très sexy, des entonnoirs en inox, plus pratique pour verser un liquide. On sait à quoi ça sert un entonnoir.

En écoutant un podcast de Joe Rogan avec comme invité Chris Kresser, il y a un truc qui m’a interpellé, que je ne connaissais pas, cela s’appelle resistant starch, donc c’est les amidons résistant en français, et cela à plein de bénéfices je vais aller me mettre sur l’ordinateur parce que je n’ai pas tout retenu.

L’amidon résistant fonctionne comme des fibres solubles et fermentables. Alors, je vais pas tout lire parce qu'il y a pleins de choses. Il passe par l’estomac et l’intestin grêle sans être digéré pour finalement atteindre le côlon où il nourrit les bactéries de l’intestin. Les bactéries de l’intestin, la flore intestinale, sont plus nombreuses que les cellules du corps d’un ratio de 10 contre 1. A cet égard, nous sommes qu’à 10% humain, 10% humain ? 10% humain ?

Alors que la plupart des aliments que nous mangeons nourris seulement 10% de nos cellules, les fibres fermentables et les amidons résistants nourrissent les 90% restants.

Il existe en réalité des centaines d’espèces différentes de bactéries dans l’intestin. Lorsque les bactéries digèrent les amidons résistants, elles forment plusieurs composés comme des gaz et des acides gras à chaîne courte, notamment un acide gras appelé le butyrate.

Le butyrate est en fait le carburant préféré des cellules qui tapissent notre côlon et induit plusieurs changement bénéfique qui réduirait le risque de développer un cancer colorectal  abaisse la glycémie et améliore la santé générale. Alors, bon, je vais pas tout lire parce que il y a pleins de choses…

Si vous consommez des amidons résistants au petit déjeuner, ils abaisseront également le pic de glycémie dû à votre déjeuner, ce qui fait que vous aurez moins faim après en fait. Et peut vous faire vivre à la fois mieux et plus longtemps.

Là j’en viens à une partie qui va intéresser pas mal de gens, c’est que l’amidon résistant peut vous aider à perdre du poid en donnant plus facilement un sensation de satiété. Premier fait assez rigolo, l’amidon résistant apporte 2 fois moins de calories que l’amidon régulier, donc 2 calories par gramme, versus 4.

Donc par exemple, si on se fait des pommes de terre on les cuit à la vapeur on les laisse refroidir. Il va y avoir l’amidon résistant qui va se créer et donc cette partie là, donc pas l’ensemble de la pomme de terre, mais en tout cas la partie de l’amidon résistant créée aura 2 fois moins de calories. Et c’est la même chose pour le riz blanc, ce qui fait que par exemple, si on aime bien, bah le japonais avec tout ce qui est sushis chirashi tout ça, où il y a du riz froid, il y a forcément une bonne quantité d’amidon résistant dedans.

Alors, bon, je vais pas tout lire parce que il y a pleins de choses, après ils nous disent…

Du coup, ce matin avant de partir à la lutte je me suis fait cuire des pommes de terre, que j’ai laissé refroidir, j’ai mis dehors comme il fait froid d’ailleurs, très pratique, et je vais me faire une salade de pommes de terre parce que j'adore ça à la base, c’est vrai que j’en fais pas souvent et puis voilà essayer ça pendant quelques mois. Si j'ai un effet positif ou pas. Un autre moyen aussi d'en inclure c'est d’acheter de la fécule de pomme de terre et puis on peut la mettre simplement une cuillère à soupe dans un verre d'eau froide, bien sûr. Si on le chauffe on perd l'intérêt de l'amidons résistants est détruit à la chaleur à la cuisson.

Donc voilà. Et on peut faire ça une à trois fois par jour, notamment peut être au moment des repas.Ça aidera, du coup, à bien contrôler sa glycémie et éviter les coups de pompes et aussi les fringales qui peuvent arriver après un repas qui va être riche en glucide.

– L’huile d’olive, vinaigre de cidre, échalotes congelés, parce que je suis feignant, on mélange le tout, un peu de moutarde à l’ancienne pour relever, on remélange le tout et on ajoute, la patate. Et on remélange le tout.

Goûtons !

Direction le club pour ma séance de muscu du mercredi matin ! Et voilà, arrivé au club,  c'est parti pour ma séance !

Avant je faisais toujours du développé militaire à la barre. Puis là, je me suis récemment mis au développer altère, la semaine dernière c’était la première fois que j’en faisais. Et là c’est marrant parce que cette semaine au même poids, je fais 5 répétitions de plus sans que ce soit réellement dur, donc cela veut dire qu’il va falloir que j’augmente le poids.

Mais je me demande si c'est en fait attribué au fait que je découvrais cet exercice ou alors la séance que j’ai fait lundi chez mon kiné, il m’a fait du dry needling donc c'est des aiguilles qui va mettre dans sur les trigger point, qui fait twitcher le muscle, qui fait réagir le muscle et ça libère les noeuds qu'il y a. J’avais une douleur à l’épaule droite donc peut être que c’est ça  ou la découverte de l’exercice, mais résultat, c'est devenu beaucoup plus facile pour moi en l’espace d’une semaine.

Entrainement de Jiu Jitsu Brésilien…

Entraînement de musculation terminé, maintenant j’ai deux heures de cours particuliers une heure de cours collectifs de Wing Chun. Allez, on y va !

Et voilà, cours de Wing Chun a commencé, c’est l'échauffement, travaille de coups de poing sur les pattes d’ours à deux.

Cours de Wing Chun terminé, c’est l’heure de rentrer chez moi pour manger et j'ai quelques vidéos à tourner chez moi aussi pour Ask Greggot !

Sur le chemin du retour, là j’en profite pour écouter un podcast qui s’appelle powercast c’est le podcast de Marc Bell’s et l’invité c’est Joël Jamieson le préparateur physique de Demetrious Johnson j’avais déjà acheté des formations qu’il avait fait sur le travaille cardio spécifique pour les sports de combat les Arts martiaux, c’est hyper hyper bien, hyper pointu et donc là le podcast est en 2 partie et il est super intéressant aussi, notamment il parle du fait, que les gens ont tendance à s’entraîner trop dur, trop souvent, c’est à dire, il faut s’entraîner dur, mais il faut aussi s’entraîner certains jour, simplement soit entretenir le système nerveux, ou alors faire un entraînement qui sera plus à but de récupération et tout ça. Mais si on va a 100% tout le temps, c’est contre productif et ça va mener à la blessure ou à un état de fatigue général qui sera mauvais pour les performances.

Le repas est terminé donc là je m'apprête à tourner une vidéo, une réponse à une question, Ask Greggot. Et donc là j’ai ma caméra avec la lumière qui est mise en place,  de quoi enregistrer le son l’éclairage pour chez moi, j'utilise un Lumix GH3,  pour le club ça en ai un plus récent, c’est le GH4, mais voilà, il est largement suffisant pour faire de l'enregistrement intérieur et puis là cela me permet d’avoir un petit agencement sympathique avec l’éclairage le micro, et l’enregistreur sur le côté et le résultat est plutôt pas mal.

On est vendredi matin,  je viens d’arriver au club je commence ma journée avec un coaching en boxe, pieds poings, avec Alexis qui aussi mon kiné, allez je vais partager avec vous quelques images de l'échauffement, on fait des petits éducatifs pour apprendre à bien se déplacer pas paniquer quand il y a des coups qui arrivent, on travaille les esquives, les blocages, et tout ça, c’est parti !

Je viens de finir la séance avec Alexis et maintenant, c’est l’heure de mon entraînement normalement le vendredi matin je fais ma séance de musculation des jambes. Mais hier, j'avais une petite douleur à l’ischio droit  et au genou gauche. Donc je pense que c’est mon corps qui est en train de me dire tu en a un petit peu trop fait cette semaine il faut que tu te repose. Donc je vais quand même rester actif et je vais travailler du cardio au sac de frappe, mais à une intensité modérée pour travailler plutôt le foncier et puis je vais faire un petit peu de stretching et cela me fait penser à quelque chose que je voulais vous parler.

Souvent, quelque chose qui revient dans les élèves où alors les gens qui me contacte sur Internet et que j'ai un petit peu de mal à comprendre parce que c'est une erreur qui est assez évidente, c'est de se concentrer sur ce qu’on ne peut pas faire plutôt que de se concentrer sur ce que l’on peut faire où par exemple qu’on ait soit une blessure qui soit temporaire ou définitive, qu’on ait un empêchement ou quelque chose sur le plan logistique qui nous empêche de faire ce qu'on avait prévu, et bien ce n’est pas grave, il faut être flexible un petit peu d'esprit et se concentrer, et se dire bon bah ok je ne peux pas faire ça qu’est ce que je peux faire d’autre.

Moi dans mon cas, j’ai de l'arthrose cervicale qui fait que quand je fais des sparrings trop dur, je vais avoir derrière beaucoup de vertiges, de choses comme cela, c’est arrivé l’année dernière, pendant 2 mois, j’avais 10 à 15 vertiges par jour ce qui étaient hyper désagréables, bah on se sent complètement diminué quand on a la tête qui tourne comme ça, on voit le cadre devant soit, boom, qui part complètement sur le côté, mais c’est pas grave j’essaie de me concentrer sur ce que je pouvais faire et surtout je me dis, bon bah les sparring dur pour moi c'est terminé.

Si j'en fais je sais que je vais le payer derrière donc j’évite de le faire, parce que moi je veux pouvoir continuer à m’entraîner et à être bien, me sentir bien, c’est toujours ma priorité principale, je fais ce que j’aime et je m’entraîne surtout par plaisir et pas pour essayer d’être le plus fort, j’en ai absolument rien à foutre, ça fait longtemps que je m’entraîne plus pour ça d’ailleur j’avais fait une vidéo pour ça, pourquoi je pratique les arts martiaux, je vais te mettre un lien ici.

Et donc voilà,c’est une erreur trop fréquente, je me suis blessé à tel endroit, je ne peux plus faire tel truc, ok c’est pas grave qu’est ce que tu peux faire a la place. Voilà donc ça c’est un truc qui faut penser, qu’il faut pas oublier. Je vois parfois des gens qui se disent, bon bah je voulais absolument faire ça et c’est pile ce que je ne peux pas faire et bah c’est pas grave, il faut trouver autre chose, et avec le temps on va apprécier cette chose là, et on va apprendre à s’épanouir dedans et pas faire une fixation sur absolument ce qu’on ne peut pas faire.

Bah qu’est ce que tu fais encore là ? Ça y est, le Vlog est terminé ! A la semaine prochaine !

Facebook 0
Google+ 0
Twitter
WhatsApp
Email

Dans la boutique

Commentaires

Laisser un commentaire

Fermer le menu
Ne rate pas le FK FIGHT CAMP 2018, un événement unique pour exploser ses connaissancesEN SAVOIR PLUS
+ +
×

Panier